Visitez ce site

Les infos du Val d’Abondance

Synthèse résumée des articles de presse.

Dernière mise à jour le  


MOTEUR DE RECHERCHE SUR LE SITE... Cliquez-ici

Le journal des Associations d'Abondance


Ci-dessous : articles parus entre le 10/02/2005 et 28/02/2005

ABONDANCE

Le patrimoine sera t’il l’avenir de la station d’Abondance ?

Le conseil général apporte un soutien fort à de nouvelles perspectives

C’est une importante réunion qui vient de se tenir à Abondance, chef-lieu du canton de la Vallée à l’initiative de la commission culture et patrimoine du Conseil Général. Cette rencontre de travail, outre la visite du cloître de l’abbaye, avait pour but d’étudier les perspectives de développement , en partenariat avec la direction régionale des affaires culturelles, la mairie d’Abondance, et le conseil général afin d’optimiser la restauration du site. L’accueil était assuré par Christiane Vincent-Genod, conseillère déléguée à la culture. D’emblée Denis Bouchet conseiller général vice-président chargé du tourisme et de la montagne devait déclarer « Abondance est l’un des plus beaux villages de l’arc alpin, dont l’activité des remontées mécaniques est compromise. Il est donc important de penser à une diversification de l’offre à repositionner la commune sur d’autres activités. Or ce bourg possède de forts atouts dans le domaine du patrimoine, terme qui dépasse la simple notion de « culture », même si l’abbaye est un point phare ». Dominique Puthod vice-président du conseil général chargé de la culture  intervient : « Le patrimoine et surtout l’abbaye peuvent être au centre de cette action de diversification. Mais il ne faut pas présenter en opposition ski et culture. La station sera soutenue tant que possible et en parallèle, il faut développer de nouvelles activités ».

Trois bâtiments de référence

Il rappela la participation du conseil général aux travaux de restauration de l’abbaye, qui s’élève à 416 000 € depuis 1996 et que celui-ci est prêt à poursuivre son aide notamment en direction de la mise en valeur des collections d’art  sacré, à condition que les problèmes de propriété des objets soient réglés. Jean-François Grange architecte en chef des monuments historiques devait faire une présentation synthétique de l’étude réalisée pour aboutir au schéma directeur, une étude qui réfléchit à l’avenir de plusieurs bâtiments communaux, dans le cadre du label pays d’art et d’histoire obtenu par la vallée en 1993 ; l’étude a mise en évidence trois  bâtiments principaux : l’abbaye, l’ancienne gendarmerie et la ferme d’Offaz. L’abbaye : l’étude propose , entre autres, l’aménagement de plusieurs salles pour présenter les collections d’art sacré et l’utilisation des espaces libérés par le départ de la mairie pour des salles de formation, des ateliers du patrimoine, l’ancienne gendarmerie  rénovée pourrait accueillir les services de la mairie. La municipalité est en train de finaliser son plan de financement des travaux. « La ferme d’Offaz, si son état nécessite des travaux, elle mérite d’être conservée et pourrait accueillir une salle polyvalente (répétition de l’école de musique, spectacles,  conférences) » annonce l’architecte en chef. Le conseiller général du canton Pascal Bel demande si la commune d’Abondance est partie prenante dans la sauvegarde  de son patrimoine.

Une volonté communale de protection du patrimoine, mais…

Et Christiane Vincent-Genod de répondre « la commune a une volonté de protection quand celle-ci est possible mais souhaiterait que cette prise de conscience et cette détermination dépasse l’échelle communale. Dans la cadre du Pays d’Art et d’histoire, une consultante architecturale va être mise en place dès 2005 afin de sensibiliser les habitants ». Dominique Puthod pose deux questions : quelles aides financières sont mobilisables ? qui est porteur du projet ? Il apporte les réponses suivantes «  Le conseil général est prêt à soutenir la mise en œuvre du schéma directeur, sur les crédits culture en liaison avec l’état et peut également mobiliser des crédits cantonalisés. Le conseil général peut apporter un soutien technique, participer à un comité de pilotage, mais la maîtrise d’ouvrage doit être locale : le pays d’art et d’histoire et  donc le syndicat intercommunal semble être le cadre le plus approprié ». Les différents partenaires dont Marie Bardissa conservateur régional des monuments historiques, Pascal Curat ingénieur du patrimoine, François Deschamps directeur des affaires culturelles, Joël Baud-Grasset président de la commission culture et patrimoine du conseil général, Véronique Grimbert coordinatrice tourisme au syndicat, les élus locaux, participent à enrichir le débat pour donner plus de force au projet d’une mise en valeur du patrimoine local.

ABONDANCE

La libération des camps et découverte de l’univers concentrationnaire au collège

Quelque soixante-dix-huit élèves des classes de  3è au collège de la vallée d’Abondance, viennent de participer vendredi après-midi à une lecture évocatrice  « chronique d’un enfer » , un spectacle documentaire  tiré de récits réalisés par les anciens déportés : Primo Levi, Robert Antelme, Charlotte Delbo et David Rousset et interprété par les comédiens de la compagnie « La traction avant » de Vénissieux. Cette évocation s’inscrit dans le cadre de la préparation de la session au concours national de la Résistance et de la déportation avec pour thème : 1945 libération des camps et découverte de l’univers concentrationnaire, crime contre l’humanité et génocide. Rémy Pergoux, enseignant à la retraite et membre du comité de la résistance devait, avant d’animer la rencontre avec les témoins de l’époque, rappeler que les scènes évoquées ont été vécues par des enfants, des femmes et des hommes qui, pour la plupart, ont disparu dans les chambres à gaz et les fours crématoires. Il présenta ensuite Walter Bassan président de l’association de résistants et déportés, lui-même résistant et déporté à l’âge de 17 ans à Dachau, et Aimé Blanc, bien connu dans la région puisqu’il est le président de la section d’Evian ; tous deux sont la mémoire de cette période d’un système politique dont la doctrine prônait la supériorité de la race aryenne, les dignitaires nazis se fixaient pour objectif la domination du monde. Très attentifs, respectueux, les jeunes de la vallée, après un important travail autour de ces événements avec leurs professeurs, avaient préparé toute une série de questions liées à la résistance mais aussi aux conditions de vie dans les camps. Les deux témoins rappelèrent à plusieurs reprises que si c’était à refaire, sans hésiter ils répondraient présents. Ils expliquèrent cette devise « ni oubli, ni pardon »,  nous le devons en mémoire de ceux qui ne sont pas revenus » ajoutent-ils. Certains récits donnent le sentiment d’horreur à ces adolescents à qui il est demandé d’être vigilants afin que cela ne se reproduise jamais. « Montrez-vous citoyens » devaient-ils ajouter avant de remercier les élèves intéressés. «Vous avez été d’une écoute formidable » conclurent Walter  Bassan et Aimé Blanc ; ce dernier est l’auteur de « Français n’oubliez pas » ouvrage qui vient d’être rééditer avec quelques ajouts par le conseil général. Dans le fond de la salle de classe, le conseiller général Pascal Bel avait discrètement assisté au spectacle et à une grande partie de l’échange des jeunes filles et garçons de la vallée avec leurs questions pertinentes à l’égard de ceux qui ont vécu ces années, marquées pour toujours leur vie, mais qui tiennent à témoigner. L’écoute d’aujourd’hui est respectueuse, ils n’oublient pas qu’à leur retour certains ont mis en cause leurs témoignages. « Pour tous ceux qui ne sont pas revenus ou qui sont morts par la suite, nous devons continuer de témoigner » diront-ils encore.

CHATEL

Belle performance pour les qualifications des championnats d’Europe de ski d’alpinisme

Les meilleurs des catégories juniors, cadets, espoirs, filles et garçons, de ski d’alpinisme étaient présents dimanche matin au Linga de Châtel pour une épreuve de qualification comptant pour les championnats de la coupe d’Europe qui se tiendra à Andorre.  Des jeunes bien entraînés diront certains et pour preuve le premier, William Bon-Mardian de Arrêches-Beaufort, réalisa un très beau temps de 26’40 alors que les estimations étaient à 30 minutes. Pour les participants du Chablais on retiendra une belle 4e  place au général de Mickaël Favre-Miville de Bonnevaux  (3e  espoir), 7e Julien Barthélemy  (5e espoir), 11e Didier Blanc (6e espoir) tous deux de La Chapelle d’Abondance, 12e François Petitjean (7e espoir) Vacheresse, 16e Sébastien Bron (5e juniors) Morzine, 18e Adrien Piccot de Lullin (7e juniors), 20e Sébastien Vernaz-Piémont (5e cadet)de Chevenoz, 25e Valentin Favre Châtel (6e cadet), 30e Romain Baud Morzine (8e cadet), 33e Tomy Favre-Rochex (11e cadet) Châtel. A noter à la 44ème place Angélique Baud de Morzine qui termine à la seconde place de la catégorie des cadettes. De nombreux vacanciers présents sur le site sont restés admiratifs devant la détermination et la forme de ces champions venus de tous les sites de montagneux  de France. Les concurrents se sont dits satisfaits de l’organisation, de la qualité de la neige et félicitèrent les équipes de damage et des remontées mécaniques ainsi que les pisteurs secouristes très présents sur les lieux. L’épreuve de la montée du  Linga prévue le dimanche  16 avril est inscrite comme une course comptant pour le championnat de France et bon nombre des participants de dimanche ont précisé qu’ils seront présents.

ABONDANCE

Tous les mardis les habitants d’Abondance font leur spectacle «ski d’autrefois »

C’est vêtue de costumes d’époque, habits d’autrefois, qu’une sympathique équipe d’habitants d’Abondance font la fête tous les mardis pour les vacanciers. Lumière éteinte c’est le voyage dans le temps, autour de l’histoire de Joséphine, jeune demoiselle amoureuse. Cet idylle permet la  participation sur la neige des différents personnages comme le facteur qui apportera la lettre de Pierre l’amoureux de la belle, mais aussi celle du bûcheron, du fermier avec leur luge de bois ou de foin, des contrebandiers poursuivis par les douaniers, les pompiers qui viendront éteindre l’incendie à l’aide d’une pompe à bras. Puis il y a le mariage, les invités qui descendent en télémark ou sur des douves de tonneaux, les représentants des différents corps de métiers ; tous les âges sont présents dans cette rencontre très appréciée des publics. Les mardis des vacances, les enfants du ski-club viendront animer une descente aux flambeaux pour arriver aux plus grands skis du monde réalisés dans le cadre du Téléthon. Autour d’un chocolat pour les enfants et vin chauds pour les adultes que se poursuit la rencontre des villageois avec les touristes, un échange de qualité qui permet d’exprimer une satisfaction de profiter d’un spectacle racontant l’histoire passée de la vie dans les hameaux de montagne. Les mardis 15 et 22 février et 1er mars à 20 h 30 à la plaine d’offaz à l’entrée du village en direction du collège.

Abondance

C’est l’heure du bilan à la bibliothèque

« L’ année 2004 a été une année riche de projets aboutis avec en point d'orgue la quinzaine africaine, la Transalpine du livre et la foire en collaboration avec l'école primaire », devait préciser Michelle Maurel la présidente de la bibliothèque « Lire en Abondance » et de faire remarquer que la fréquentation des adhérents est en hausse : 193 lecteurs dont 74 adultes. La présidente rendit hommage au travail des bénévoles et d’ajouter  « Dans son action très hétérogène, Anne-Marie, Claire, Dominique, Madeleine, Jean-Charles et Michèle assurent 61 h en moyenne par mois (prêt de livres public et scolaire, informatisation, formation, équipement des livres, animations, ...).  Les activités vont se poursuivre en  février, par une exposition à la bibliothèque des créations du concours d'écriture dans le cadre de la semaine « des baisers givrés" organisée par l'office de tourisme, puis du 5 au 17 avril inclus, exposition à la mairie sur un grand monsieur de la montagne "Roger Frison Roche" premier écrivain accueilli à la bibliothèque, en octobre 1987. Les horaires  d'ouverture sont confirmés : le mercredi et le samedi de 14h30 à 16h30.


Chatel

Le rythme africain  à l’école maternelle

C’est par un spectacle que s’est clôturée l’animation de percussion et de culture africaine avec Moustapha Gueye à l’école maternelle, un travail en collaboration   avec l’équipe d’enseignantes. Ce projet pédagogique se voulait d’apporter aux enfants une connaissance de la culture africaine mais aussi leur développer le sens musical tout en aiguisant l’imagination. Un travail fut accompli sur la mémoire auditive, les différentes techniques de production des sons,  des positions des instruments et des  baguettes tout en aiguisant l’imagination des jeunes enfants. L’expérience s’est révélée enrichissante et appréciée par tous.

ABONDANCE

25 ans de fidélité de Simone et Jean-Pierre

C’est alors qu’il était responsable d’un grand service de la mairie de Saint-Amand les Eaux que Jean-Pierre Guilbert découvrait la station d’Abondance en 1980 lors d’un premier séjour avec une centaine de jeunes à la colonie la Bichette. « Je n’ai jamais quitté Abondance, j’y ai trouvé un accueil très chaleureux et convivial » déclare l’ homme  qui rend hommage à  Roger Buttner, Michel Peillex, Jean-Luc Léonardi et les autres… et d’ajouter « les gens du Nord sont des gens de cœur et fidèles en amitié ». Pendant 25 ans avec son épouse Simone, Jean-Pierre a été un élément de promotion à sa façon de la vallée d’Abondance. Au maire et adjoints, au président de l’office présents pour cette sympathique rencontre, Jean-Pierre devait adresser des compliments pour la qualité du travail accompli à la préparation  du domaine skiable, qui lui donne ainsi qu’a ses amis beaucoup de satisfaction. « Vous avez su conserver l’ ambiance et l’esprit de village de montagne, une station qui reste à la dimension humaine, poursuivez dans cette direction » ajoute Jean-Pierre Guilbert qui devait se voir remettre une lithographie du cloître, une colombe et un diplôme de fidélité.

Vacheresse

Carnaval inter générations

Dans le cadre des animations autour du carnaval, l'école publique de Vacheresse ne fut pas en reste où tous les enfants étaient présents à la maison de retraite l’EHPAD, transformés en animaux : vaches, poules, chats, grenouilles, papillons ou autres bêtes sauvages ; les résidents avec le concours des équipes des personnels hospitaliers arboraient des masques de la ferme  très colorés et originaux. Les petits ont dansé, les plus grands chanté au son du tambourin et les moyens ont éclaté en meuglement, coassements, miaulement et gloussements, heureusement très timides. La manifestation se termina par un joyeux goûter offert et servi par l’association des parents d’élèves les amis de l’école. De l’avis général voilà un carnaval qui a fait bien des heureux, un échange entre les générations, un partage du bonheur simple.

V.Q

LE LOGO DES PORTES DU SOLEIL a été installé sur la façade du chalet de l’association à la sortie de Châtel en direction de la Suisse voisine. Celui-ci  évolue ; le but est d’associer l’idée de montagne sans ambiguïté, et les  Dents du  Midi (notre photo) constituent un élément qui identifie le territoire. On retrouve ce même logo à l’entrée des vallées en Suisse comme en France des limites des Portes du Soleil dont la marque est protégée en France.


CHATEL

PORTRAIT : Jean-Marcel Grillet, du club de ski-alpinisme de la Vallée d’Abondance

Le club de ski-alpinisme de la vallée d’Abondance qui a sont siège à La Chapelle d’Abondance et qui compte à ce jour une vingtaine de membres , en grande majorité de la vallée, marche vers ses quatre ans d’existence. Certains membres font partie de l’équipe de France comme Philippe Blanc et Julien Barthélémy. Cette association est en quelque sorte un « réservoir » de futurs champions dans la discipline, dont quelques uns sont amenés à participer à des championnats internationaux dans le futur. L’un des sociétaires  Jean-Marcel Grillet, du club de ski-alpinisme de la Vallée d’Abondance, et son compère Fabien Anselmet, du CAF Tarentaise, ont remporté la victoire, dimanche 30 janvier à Bourg-Saint-Maurice lors de la coupe de France de ski-alpinisme, « La Trace de Vaugel ».

Le duo fonctionne bien, car après s’être cherchés pendant quelques courses, les deux skieurs se sont trouvés en 2004. Durant cette année-là, ils se sont classés 10èmes derrière les équipes élites, à la Pierra Menta, événement célèbre et incontournable du ski-alpinisme en France.

La saison 2004/2005 a bien commencé, car le duo est arrivé 4ème au classement général des 2 jours, les 11 et 12 décembre 2004, à l’Alpi-Champsaur (notons au passage le bon résultat : 3ème le 1er jour). Au Championnat de France par équipes à Oz-en-Oisans le 9 janvier dernier, c’est la 8ème place au classement toute catégorie, puis la seconde place derrière Patrick Blanc et son frère Philippe Blanc à la Meurianne à Montriond le 15 janvier. Au Championnat de France individuel, à Barcelonnette, un coup de malchance avec un bris de bâton place Jean-Marcel Grillet au 21ème rang, tandis que Fabien Anselmet rejoint la 13ème place. avec cette 1ère place à Bourg-Saint-Maurice, c’est le sourire aux lèvres qui égayait les visages des 2 champions après l’effort. La fierté était bien là !

Le programme n’est pas pour autant terminé, car les deux sportifs feront, soit la TSF (qui est en fait une mini Pierra Menta !) au-dessus d’Annecy, sur le massif de la Tournette, les 12 et 13 février prochains, ou bien une nocturne à Praz-sur-Arly le 12, en duo. Avant la Pierra Menta, du 9 au 13 mars  (à souligner que la Pierra Menta fête cette année son 20ème anniversaire !), Jean-Marcel et Fabien participeront à des nocturnes dans la région en guise d’entraînement. Fabien fera cette année sa 10ème Pierra Menta ! Ils termineront certainement leur saison avec le Tour du Rutor en Italie, qui fait partie du Trophée des Alpes, avec la Mezza Lama (équivalent de la Pierra Menta en France et de la Patrouille des Glaciers en Suisse).

Jean-Marcel Grillet est connu dans la région et dans le milieu sportif, car il a fait du ski de bosses en entraînement avec l’équipe de France. Il a d’ailleurs gagné les circuits français de coupe de France. Il s’est ensuite dirigé vers le parapente, discipline (qui nécessite plus de force mentale que de force physique) dans laquelle il fut Champion de France en 1996. Comme Jean-Marcel aime se donner quelques défis, il part alors dans une autre direction, plus physique et plus technique : le ski-alpinisme. Pour lui, c’est presque un redémarrage total, puisque ce sport est complètement différent de ce qu’il connaît. Il a tout de même un atout pour la descente, c’est le fait d’avoir pratiqué le ski ! Fabien est aussi skieur, ce qui leur permet d’être homogènes en rapidité sur les descentes.


Abondance

Augmentation des activités et effectifs à l’activité UNSS du collège

Un peu plus de 65 élèves du collège du Val d’Abondance suivent  avec assiduité les différentes disciplines sportives proposées par les professeurs, parmi celles-ci hand-ball, ski de fond, ski alpin, badminton, cross, athlétisme,  selon les saisons. Les équipes de hand-ball progressent, les minimes filles terminèrent à la troisième place du championnat départemental, la seconde équipe remporta le championnat départemental dans sa catégorie. Belle participation des minimes et benjamins dans les rencontres du district du Chablais. Engagement dans le cross départemental à Annecy, et de l’organisation d’une rencontre à Abondance. Du volley-ball est également proposé et après les vacances de février un atelier de badminton sera proposé. Pour représenter l’établissement dans les différentes rencontres et compétitions,  les jeunes devaient être équipés en  tenue de match, ce qui est fait grâce à l’achat d’un jeu de maillots par l’établissement et une dotation assurée par Fabienne Pariat d’Abondance. L’attribution fut très appréciée par les jeunes filles et garçons de la vallée. Cet enthousiasme pour les activités sportives est signe de bonne santé de l’établissement, le gymnase intercommunal de proximité favorise les pratiques des sports, mais l’ambiance et l’esprit sont des éléments forts à rassembler.

Abondance

Une cinquantaine d’amis de Plougoulm profitent des joies de la neige

Arrivée samedi midi une importante délégation de la ville jumelée bretonne de Plougoulm était accueillie à la mairie en fin d’après-midi autour de Anne-Marie Gagneux, ses amis du bureau de l’association échanges loisirs, le maire Serge Cettour et Yvon Abgrall du comité de Plougoulm. Tous les trois saluèrent et remercièrent les familles d’accueil d’Abondance mais également de Bonnevaux. «Sans vous notre jumelage ne fonctionnerait pas » devaient ils déclarer d’un même enthousiasme. Après  les propos de bienvenue, l’harmonie municipale donna une aubade en l’honneur des hôtes et des accueillants. Comme à l’accoutumée le programme a été préparé pour permettre de favoriser les sports de glisse, et les rencontres entre les hauts savoyards et les bretons, tout  en privilégiant des moments de convivialité.  A noter que des familles de Plougoulm profitent de ce séjour pour se joindre au groupe des vingt six enfants et adolescents, mais  aussi des grands qui ont conservé des contacts réguliers et qui poursuivent leur échange, c’est dire la qualité de ce jumelage aux relations humaines  généreuses.

CHATEL

Trente cinq participants à la coupe de France de bosses à Châtel

Dimanche matin Châtel accueillait une des sept courses de la coupe de France de bosses et six critériums, réunissant cinq filles et une trentaine de garçons. Comme l’année précédente les épreuves d’entraînements et de qualifications suivies de la finale se déroulèrent avec du vent et de la neige. Du côté des filles, le podium fut remporté par Amélie Excoffier de Courchevel à la première place devant Fanny Groult de Megève, et Sarah Martinais Chamrousse. Chez les hommes un beau triplés de Megève avec 1 Romain Albanel, 2. Baptiste Franvilla 3. Thomas Albarel. Viennent ensuite au classement : Kévin Rolland et Thimothé Hagnerelle de La Plagne, Florian Serra (Mégève,) Mickaêl Didier (Albiez), Arnaud Bunille (Megève), Sacha Théochanis, Thimothée Videaud, Clara Gabet (Méribel), Albert Bedouet (Megève). La remise des prix s’est effectué dans le local du ski-club après que Lionel Levray ait remercié les concurrents et entraîneurs ainsi que les différents partenaires de la station.

LA CHAPELLE D’ABONDANCE

Un groupe d’étudiants à l’écoute des vacanciers

C’est dans le cadre d’une enquête de satisfaction et de fréquentation sur La Chapelle d’Abondance que s’est inscrit un partenariat entre le lycée Jeanne d’Arc de Thonon et l’office de tourisme. Onze étudiants de BTS ont élaboré avec Gauthier Mourot animateur un questionnaire qui sera proposé aux visiteurs, pendant cette période de congés des différentes zones. Il portera sur les animations, l’hébergements, mais il sera aussi possible de faire des suggestions sur la sécurité, les loisirs après ski, les commerces à créer etc…Un séjour à la Chapelle d’Abondance sera tiré par les questionnaires rendus. « Nous avons une excellente relation avec les vacanciers, ceux-ci nous parlent beaucoup d’eux, d’où ils viennent, et leur vie dans leur région » nous précise deux jeunes étudiants visiblement satisfaits de cette relation. « Certains disent que c’est bien de se soucier de ce qu’ils pensent et comment ils vivent leur séjour » ajoutera un garçon du groupe. Pour Gauthier Mourot l’animateur, il reste très attentif au travail des étudiants de  Jeanne d’arc  et de préciser « Cette enquête est réalisée dans le cadre de mon mémoire pour l’obtention de mon DUT  techniques de commercialisation en pays de montagne ». "Les résultats de l’enquête sera diffusée, communiquée et analysée" tient à préciser le professeur Christian Roulin.

Châtel

Saint-Quay-Portrieux : la marée « hôtes » de Châtel !!

Suite à la convention de rapprochement touristique signée entre Saint Quay Portrieux et Châtel, différents déplacements ont été effectués entre les deux stations ces derniers mois. C’est  dans cette continuité que l’office de tourisme de Châtel vient d’accueillir son homologue de St Quay Portrieux du 13 au 16 février . Cette visite a pour but de faire connaître la station balnéaire aux vacanciers et aux Châtellans, par le biais de différentes brochures touristiques et de produits locaux venant directement des Côtes d’Armor. Lundi 14 février, lors du pot d’accueil hebdomadaire organisé par l’office, Saint Quay, était représenté par son Directeur Arnaud Burel et deux hôtesses ; ils  présentèrent leur  site avec les matériels de promotion nécessaires. Les très nombreux  vacanciers présents purent déguster le fameux Chouchen, cidre…  et autant dire que cela fut une bonne entrée en matière. Mercredi, l’opération fut  renouvelée lors de la soirée du ski-club au Linga  pendant la distribution de vin et chocolat chauds… C’est un premier pas effectif de la convention signée entre les deux sites touristiques. L’office de tourisme de Châtel se déplacera à son tour durant l’été 2005 pour faire connaître ses montagnes !  Cette sympathique rencontre démontre de l’ouverture des produits touristiques, d’un partenariat de qualité  permettant ainsi à la mer d’aller vers les montagnes et vice versa. Quant aux touristes de toutes nationalités, puisque Châtel a une capacité de  20 000 lits, ils se sont montrés satisfaits de cette initiative. 

Chatel

Toutes les disciplines de  glisse  avec l’E.S.F.

Dans le cadre d’un partenariat  Dauphiné-Libéré – Ecole de  Ski Française de Châtel, nous sommes allés à la rencontre mardi matin des différents groupes des cours collectifs au domaine de Pré-la Joux. «Un site qui nous assure une meilleure sécurité et permet une évolution pédagogique pour l’enseignement des différentes disciplines » nous précise le directeur de l’ESF Daniel Rubin. L’effectif est identique à la semaine passée, le snowboard représente 10 à 15 % de effectifs, le ski de fond est en baisse au profit des sorties raquettes, le ski alpin reste  la pratique la plus fréquentée. « De plus en plus de personnes réservent les forfaits à l’avance par courrier ; on enregistre une augmentation impressionnante des démarches par internet » ajoute le directeur de l’ESF qui va d’un groupe à un autre à la rencontre des élèves de toutes les nationalités visiblement satisfaits par l’excellent enneigement des domaines


ABONDANCE

La course des entrepreneurs de la vallée d’Abondance

Marcel Rubin de Châtel en fut le pionnier il y a déjà quelques années. Les responsables du ski-club d’Abondance souhaitent replacer au calendrier cette fête qui a connu auparavant un énorme succès. Le rendez-vous est fixé au samedi 19  mars ; cette manifestation est ouverte à tous, de 7à 77 ans, classement par catégorie.  Le challenge sera remis à la meilleure entreprise et sera remis en jeu l’année suivante. Inscriptions avant le mardi 1ER mars auprès du ski club d’abondance.


Abondance

Le grand prix d’Abondance

Le trophée Peugeot, Bernard grand prix d’Abondance, se tiendra le samedi 26 février, le même jour que le Grand Prix de Châtel qui se déroulera en nocturne ; Pour Abondance, l’épreuve se déroulera au domaine skiable de l’Essert, dans la catégorie slalom spécial deux manches, départ dès 9 h 30 de la première manche puis la seconde manche 45 minutes après. Les inscriptions se font par fax au club d’Abondance : 04.50.73.08.23. ou auprès du président par mail : girardp.l@wanadoo.fr jusqu’au jeudi 24 février avant 18 heures. Cette course comptera pour le challenge du val d’abondance.


CHATEL

Vols de banderoles de signalisation des pistes

Les pisteurs secouristes de Châtel ont surpris ces jours derniers trois jeunes belges en train de dérober une banderole de signalisation sur les pistes. Les trois jeunes hommes très gênés d’avoir été pris la main dans le sac ont précisé : «On la trouve jolie et c’était pour mettre dans ma chambre ». Ces banderoles de couleur fluorescente ont un succès auprès des jeunes mais pas seulement pour leur utilité première semble-t-il. « A noter que, régulièrement tout au long de l’hiver, plusieurs de ces matériels disparaissent et il est rare d’attraper les auteurs ! » nous déclare le directeur des pistes.  Selon lui ces trois jeunes semblent avoir compris après le message des pisteurs expliquant que ces matériels avaient une importance pour la sécurité et que ce n’était pas fait pour la décoration d’intérieur.


CHATEL

Un récidiviste de la blessure au  ski

Nous avons eu connaissance d’une anecdote qui s’est déroulée sur le domaine skiable de Châtel. L’an dernier, un homme de 35 ans avait fait une lourde chute, nécessitant  un transport médicalisé sur l’hôpital de Genève , pour un séjour d’une longue semaine puis celui-ci fut transféré en Alsace. L’accidenté n’avait pas hésité à écrire aux trois pisteurs secouristes concernés pour les féliciter de leur rapidité et de la qualité du secours. Lundi, alors que les trois pisteurs patrouillaient sur le domaine, ils entendent des appels « au secours » ; rapidement sur les lieux ils retrouvent l’homme de 36 ans, cette fois allongé avec une blessure moins grave puisqu’il souffrait d’une fracture du tibia péroné l’obligeant toutefois à être évacué sur un centre hospitalier . Le pisteur évoqua cette intervention où l’émotion était omniprésente, et, jour de son congé, il est allé rendre visite au blessé à son  chevet à l’hôpital. Après ces deux rencontres imprévues, il en fallait bien une plus réconfortante..


V.Q.

LES NAINVISIBLES A CHATEL sont descendus tout droit de la planète verte et sont venus à la rencontre des vacanciers lundi au cours du pot d’accueil devant l’office du tourisme. Ces trois illuminés au bonnet rouge, vert et jaune, (notre photo) ont tenté d’apprendre la « danse des nains de jardins » ainsi que la chanson reprise en cœur par les vacanciers, se prêtant à cette animation de rues.

LA Chapelle d’ABONDANCE

Actu en bref 

UNE DIZAINE DE COUPLES

Se sont retrouvés sur les pistes du Crêt Béni pour la traditionnelle descente de la Saint-valentin (notre photo), proposée par l'école de ski français et l'office de trourisme, sur un circuit avec quelques difficultés, l’objectif était avant tout de  pratiquer tout en se tenant la main, sauf pour des passages voûtés. L’hôtel Alti 1000 était très largement représenté et c’est le couple formé de Karine et Olivier du Pas de Calais, qui remportèrent  la course des amoureux devant Bénédicte et Samuel puis Benoit et Stéphanie


CHATEL 

Après le Japon, la Finlande pour Pierre Ochs

C’est en 1998 que Pierre Ochs de Châtel s’engageait dans le ski de bosses, en coupe de France ;  il fit une très belle seconde place à Isola 2000 qui reste un de ses meilleurs souvenirs, ce qui lui valut d’être intégré à la fédération. Pierre Ochs reconnaît que le sport de bosses est dur, mais il faut chercher tout le temps et à tous les niveaux. «C’est difficile mais c’est ce que j’aime » confiait-il récemment à deux jeunes du club de Châtel. Lors de la coupe du monde au Japon, Pierre Ochs enleva une belle dixième place et fut qualifié pour les championnats du monde qui se tiendront en Finlande début mars. Un rendez-vous que les Châtellans suivront de très près ainsi que ses amis du ski-club de Châtel, association qui porte une grande estime et une profonde amitié à Pierre qui leur rend bien. Nous aurons l’occasion de reparler de ces championnats du monde de bosses.

Un nouveau marché s’inscrit  avec la station de CHÄTEL

Récemment,  Sylvie Burnet, directrice de Châtel Tour,  Michel Girard, directeur marketing – promotion – communication au sein de la société des

remontées mécaniques, et  Jean-François Vuarand, directeur de l’office de tourisme ont reçu une trentaine de responsables de comité d’entreprises, clubs de ski, clubs alpins allemands, venus  pour découvrir la station de Châtel.

Deux sociétés d’’autocars situés à Sarreguemines  disposent d’une flotte de 75 autocars. Ils organisent une vingtaine de séjours à la neige pour leurs clients allemands, constitués par les CE Ford, Bosch… et de ski-clubs, clubs alpins… et qui représentent environ 300 à 400 adhérents chacun, en Autriche et en Suisse ; leurs clients français séjournent, eux, dans les stations françaises.

Cette visite, qui s’inscrit aussi dans les plans d’actions vers l’étranger avec Ski France International menés conjointement par l’office de tourisme, la société des remontées mécanique et Châtel Tour, était placée sous le signe de la convivialité tout en étant instructive…

Le groupe est reparti en effet avec des images plein la tête, le soleil présent optimisant la présentation du site. Les premiers retours ne se sont pas fait attendre, puisque les autocaristes du Nord-Est de la France souhaitent mettre en place des navettes d’autocars entre leur région et Châtel sur toute la saison d’hiver 2005/2006. Il s’agit en effet de desservir les départements 57, 54, 67, et 68, ainsi que la Sarre, et une partie du Palatinat (Kayserslautern – Sarrebrück - Trêves). Cela représente un bassin de population d’environ 3 millions d’habitants pour 1,5 million de foyers. La proximité de Châtel donne la possibilité de proposer aux clientèles susmentionnées un séjour pour 3 jours ou à la semaine. Le produit vendu comprendrait le transport, l’hébergement en hôtel 2 ou 3 étoiles, en demi-pension, avec forfaits remontées mécaniques Châtel ou Portes du Soleil, ainsi que l’assurance et la location de matériel de ski (en option celle-ci).

« La commercialisation d’un tel produit se fera essentiellement à partir d’internet et d’un réseau de transporteurs présents sur le secteur » précise le directeur de l’office.


CHATEL

La station présente au salon des vacances de Paris

Le salon des vacances en France est le seul événement réservé au marché français, le seul grand public représente exclusivement l’offre touristique française. Les franciliens représentent 30 % du marché de la consommation. La station de  Châtel était présente pour assurer sa promotion avec un espace personnalisé  avec visuels, logo, banque d’accueil, dégustation des produits du terroir, vins de Savoie, fromage d’Abondance. Une rencontre avec 50 journalistes, des contacts avec des organismes officiels, sont des éléments intéressants à la promotion, une action de relations, qui sont importants dans la démarche commerciale, de l’offre touristique été comme hiver, à Châtel, mais aussi la Vallée d’Abondance, les Portes du Soleil, avec des formules diverses et adaptées à notre époque. Ce salon c’est aussi 45 000 visiteurs et 500 exposants. Pour mieux faire connaître Châtel  la station sera présente dans les salons de Lille, celui de l’agriculture à Paris, celui du tourisme à Lyon celui de la randonnées et nature à Marseille

ABONDANCE

L’école militaire de haute-montagne en formation dans la vallée

Créée en 1932 l’école militaire de haute-montagne basée à Chamonix dépendant de l’Armée de Terre vient d’installer au gymnase intercommunal d’Abondance pour trois jours une unité de formation sous les ordres du major Jasmin Lardy ; de quatorze cadres de la brigade de haute-montagne appartenant aux unités de Gap, Grenoble, Saint-Christole (Vaucluse), Chambéry, Annecy, Bourg-Saint-Maurice, puis des personnels militaires du régiment étrangers de génie de Saint-Christole. Ces militaires, aux grades de sous-officiers, de sergents à adjudants chefs, viennent suivre  un stage de perfectionnement de haute-montagne qui doit leur permettre de conduire et commander un détachement en haute-montagne. Les sommets d’Autigny, de la pointe de la Croix, furent  atteints par les différentes unités, sous le contrôle des formateurs de l’école militaire, afin d’évaluer les comportements au commandement des stagiaires, du suivi pédagogique sur le terrain. Les conditions météorologiques loin de celles d’une promenade touristique permettaient de tester aussi la résistance des hommes qui sont habitués des départs en missions par tous les temps, tout en veillant à ne pas dépasser les limites de sécurité. Les chefs de détachement partent cinq semaines en formation : deux de raid, une pour la conduite des troupes, et trois autres sur des spécifications de la topographie, le commandement, l’auto sauvetage en crevasse, les déplacements sur les zones de glaciers etc… Les formateurs de l’école désignent les missions et au retour de celles-ci avec l’encadrement évaluent les comportements des stagiaires. Au total soixante cinq militaires étaient engagés dans cette opération de formation en vallée d’Abondance avec neige, vent, froid,  le site opérationnel  change de lieu chaque année. 

LA CHAPELLE D’ABONDANCE

La fidélité se confirme avec l’école de ski française

Cette période de vacances a été bien marquée par un début de  semaine avec une  neige abondante ce qui n’a pas empêché la pratique des différentes disciplines enseignées par les pulls rouges de La Chapelle d’Abondance. Ces moniteurs participent largement à l’animation de la station lors des descentes au flambeaux, des animations descentes aux étoiles avec les enfants mais aussi par les sélections des passages de tests étoiles, flocons etc.. « Nous avons une fidélité des familles, notre travail est reconnu » précise Patrick Cettour, le directeu qui enregistre de plus en plus de réservations par internet. Le directeur avec son équipe va accueillir la semaine prochaine d'autres régions de France en vacances  à leur tour. La satisfaction est ressentie par tous.


Abondance

Actualité en bref

LE CONCOURS DE POEMES ET LETTRES DAMOUR

A été suivi par une dizaine de participants dans le cadre de l’animation « baisers givrés » une initiative de l’office de tourisme. Les prix furent décernés lors du pot du bienvenue. 1. Michaël Blanc (Charmy l’envers Abondance), 2 et 3e prix à Jean-Claude Ray (sous le pas Abondance), 4. Térence Coubertin (Abondance), 5. Thierry Lauriou (Thonon), Gérad Décoing (sous le pas Abondance), 7. Alain Bevengut (Abondance), 8. Evelyne Girard (Richebourg Abondance) avec coup de coeur “spontanéité” du personnel de l’office, 9. Jean-Claude Ray, 10. Hélène Vesin (Morgins Suisse) 11.Karine et Jean Noguéras. Les textes sont exposés  jusqu’au 20 février à ‘Office, à la bibliothèque « Lire en Abondance » et auprès des remontées mécaniques de l’Essert


Vallée d’ABONDANCE

La santé publique  en vallée d’Abondance rassemble les différents partenaires

Une démarche pour trouver des solutions d’efficacité

Importante réunion de concertation  mercredi soir à la sous-préfecture de Thonon en présence de Jean-Paul Briseul, sous-préfet, pour tenter de trouver des solutions sur la situation des problèmes d’assistance aux personnes  le soir et notamment en matière de délais d’intervention dans la vallée d’Abondance qui compte à certaines périodes plus de 30 000 habitants. Philippe Thoule maire de Châtel à l’initiative de cette rencontre a tenu d’emblée à remercier les personnes présentes, les maires des stations et communes du secteur, les professionnels des secours, les pompiers du SDIS, du groupement du Chablais, et des centres  de Châtel et Abondance, le SAMU,  les ambulanciers, la gendarmerie, les services des pistes de Châtel. Le Docteur  Perfus, responsable du SAMU 74, donna connaissance des modalités de fonctionnement du service médical d’urgence en général et au-delà de 22 heures, puisque aucun médecin n’est de permanence de nuit. Il expliqua les problèmes rencontrés par les praticiens au nombre de cinq pour la vallée,  effectif porté à huit pendant l’accueil touristique. « la réalité  géographique pénalise les délais d’interventions tenant compte du temps qu’il convient de mettre par la route pour relier Thonon à Châtel avec des situations climatiques qu’il faut prendre en compte » précisa t’il  et d’ajouter « la seule commune de Châtel 700 appels furent adressés au SAMU pendant l’année 2004 ».

Un partenariat avec les secours suisses pourrait être envisagé

Après que les différents professionnels des secours aient détaillé les vécus des missions et leurs difficultés, il s’est dégagé une volonté de recherches d’améliorations pour le confort des malades et blessés. Cela passera par une information sur les délais d’attente des équipes de Smur ou ambulanciers, au départ de Thonon, d’une coordination avec les ambulanciers privés sur des jonctions afin de ne pas démunir les centres de secours de la vallée, de mettre en place dans l’avenir une collaboration avec les services de secours suisses voisins comme cela se passe pour les incendies. « L’urgence doit transcender les frontières » déclare Jean-Paul Briseul. Le maire de Châtel prendra contact avec les médecins de sa commune pour voir comment on peut améliorer localement les actions de nuit pour les cas importants. Une fois de plus ce type de rencontre a permis une meilleure compréhension des actions menées et d’avancer  vers des propositions en vue d’amélioration de la santé publique. Entre vecteur aérien et moyen terrestre, des solutions semblent se dessiner « Merci à tous pour vos propositions très constructives » devait conclure Jean-Paul Briseul qui reste attentif aux évolutions à apporter au bénéfice de la santé publique.

Chatel

Cous de secourisme

Les pompiers de Châtel organisent une formation aux premiers secours , 12 heures d’instruction sur deux jours : mercredi 23 févier de 18 heures à 22 heures et jeudi 24 février de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 19 heures). Renseignements et inscriptions à l’office du tourisme. Prix 46 €, (formation, livret pédagogique et diplôme, ouvert à tout le monde à partir de 10 ans).


CHATEL 

Compétition de battle inter crew 

Une free session était organisée ces jours derniers dans l’espace snowpark du domaine de Super Châtel. Des équipes de trois furent formées de jeunes venus de la station mais aussi de La Clusaz, Val Thorens. Les meilleures équipes se sont affrontées dans des classements de ski de snowboard, de figures ; la meilleure chute fut également récompensée ainsi que la meilleure équipe de filles. Une animation très détendue.


CHATEL

Décès du maire de la ville jumelée de Seraing (Belgique)

C’est avec une profonde émotion que l’on vient d’apprendre dans la station de Châtel le décès, à l’âge de 63 ans, de Guy Mathot, maire de Seraing et ancien ministre.  Les funérailles se dérouleront  samedi afin que le plus grand nombre de personnes puissent lui rendre un dernier hommage. Homme de cœur et de générosité il était depuis 1970 à la tête de sa ville de Seraing (60.000 habitants) jumelée à Châtel avec laquelle  de forts liens d'amitié unissent les deux cités. Chaque année, de nombreux élèves des écoles sérésiennes viennent en classes de neige dans la station qui envoie quant à elle une forte délégation aux fêtes de Wallonie de Seraing, en septembre. Depuis plusieurs mois, Guy Mathot souffrait d'une maladie grave qui lui avait valu plusieurs séjours à l'hôpital. Ce licencié en sciences biologiques de l'Université de Liège a commencé sa carrière en 1965 au cabinet du ministre de l'Education nationale de l'époque. Il est ensuite entré au cabinet du ministre des Relations communautaires, dont il sera le secrétaire particulier. Guy Mathot est devenu secrétaire national du Parti socialiste belge en 1968, à l'âge de 27 ans, fonction qu'il a occupée jusqu'en 1972. Dès 1971, il est élu député et devient ministre des Travaux publics et des Affaires wallonnes en juin 1977 dans le gouvernement Tindemans. Il obtient ensuite successivement le portefeuille de l'Education nationale en 1980, ceux de l'Intérieur et du Budget de 1980 à 1981 et devient Vice-Premier ministre et ministre du Budget en 1981.

Guy Mathot a également été pendant plusieurs décennies l'une des figures de proue de la fédération liégeoise du PS dont il était à nouveau le président depuis 2003. En 1970, il est devenu pour la première fois bourgmestre de Seraing, l'un des bastions rouges de la périphérie liégeoise, qui abrite une partie des installations de l'usine sidérurgique Cockerill. La ville de Châtel sera représentée aux obsèques par son maire Philippe Thoule, qui s’est déclaré très affecté par le décès de son collègue et ami Guy Mathot


VALLEE

LES CLASSARDS DE 65

Se sont retrouvés avec leurs conjoints (notre photo)  pour partager un repas de l’amitié Au Ferraillon à Richebourg Abondance. Cette rencontre avait pour objectif la mise en place d’un voyage qui sera programmé en septembre prochain avec pour destination l’Autriche. Les classards de la 60 seront associés à ce déplacement, voici comment on contribue à la rencontre des habitants de la vallée.

ABONDANCE

Deux couples à l’honneur

Ils sont du Pas de Calais et depuis vingt ans ils reviennent fidèlement Aux Touristes à Abondance. Une réception présidée par le maire Serge Cettour fut organisée par l’office de tourisme pour saluer Fabrice et Patricia Dubuisson ainsi que Jean-claude et Nancy Grevet qui eux connaissent la station depuis près de 30 ans puisqu’ils animaient des groupes de vacances. La famille Léonardi remit une colombe à chaque coupe et l’office de tourisme un diplôme. «On a l’impression de faire partie de la famille » dira Nancy Grenet à l’égard de ses hôteliers avec lesquels des liens d’amitié se sont tissés. Le maire félicita ces deux couples accompagnés de vingt et un amis et les remercia de cette fidélité.

CHATEL

Des normands honorés

Venant de Vittefleur en Seine-Maritime près de la centrale de Paluel, Michel Ledoux, son épouse, leurs quatre enfants et petits-enfants furent reçus à la mairie par le maire Philippe Thoule qui les a fait citoyens d’honneur pour leur fidélité puisqu’ils viennent à Châtel chez Marie Cruz depuis 1975. Ils pratiquent le ski de fond et alpin ; maintenant il s’occupent de leurs petits-enfants et les font profiter de belles balades. Ces normands comptent beaucoup d’amis dans la station, ils ont assisté à l’évolution de Châtel tout au long de ces années et pensent revenir le plus longtemps possible avec des amis pour leur faire partager les plaisirs de la montagne l’hiver. 

La Chapelle d’Abondance

Plus de cent vingt participants au grand prix de La Chapelle

Le ski-club de la Chapelle d’Abondance organisait samedi sur la piste du Lynx au domaine de Braitaz, le grand prix comptant pour le trophée Peugeot Bernard. 87 garçons et 25 filles se lancèrent dans la compétition pour un slalom géant qui fut remporté chez les filles par Flavie Trincat (ESF Chapelle d’Abondance ) en 55’75 devant Perrine Macchi (Châtel) 56’08 - 3. Pauline Trincat (ESF La Chapelle) 56'32 - 4. Alexine Cruz (Châtel) 57’23 - 5. Alexane Dujoux (St-Genis) 57’31 - 6. Emilie Benand (La Chapelle) 57’54 - 7. Marion Pinel (Aso snr) 58’30 - 8. Aurélie Villiger (Châtel) 58'33 - 9. Myriam Benand (La Chapelle) 58.41 - 10. Delphine Thoule 58’53. Chez les garçons le meilleur temps a été assuré par Jean-François Pessey (Grand-Bornand) 53’91 devant Florian Ulmann (Châtel) 54’41, à la troisième place Yves Gatien Escuyer (Thollon) 54’43, Martin Thoule (Châtel) 55’79, David Trincaz  (La Chapelle) 56’18, Florent Buttay (Dent d’Oche) 56’22, Laurent Benand (La Chapelle) 56’34, Nicolas Ponsot (Châtel) 56’40, Maxime Froment (J. Gessien) 56’42, Paul Chauvet (St-Gervais) 56’56. Les autres classements sont consultables sur le site du club www.valdabondance.com


LA CHAPELLE D’ABONDANCE

La sécurité, l’une des priorités de l’ESF

Dans l’apprentissage des différentes techniques de glisse, il existe une démarche importante des enseignants, moniteurs diplômés  des écoles de ski française, vers le port du casque. Grand nombre de parents sont attentifs aux conseils donnés pour leurs enfants et sont de plus en plus nombreux à les équiper. La pédagogie des cours se veut de faire bénéficier aux élèves d’un plus grand plaisir, leur redonner le goût de revenir et améliorer au fil des années les techniques Il est question du comportement à tenir sur les pistes, du respect des autres, de savoir  maîtriser sa vitesse, des notions bien perçues dans toutes les catégories des cours.


CHATEL

Décès du maire de la ville jumelée de Seraing (Belgique)

C’est avec une profonde émotion que l’on vient d’apprendre dans la station de Châtel le décès, à l’âge de 63 ans, de Guy Mathot, maire de Seraing et ancien ministre.  Les funérailles se dérouleront  samedi afin que le plus grand nombre de personnes puissent lui rendre un dernier hommage. Homme de cœur et de générosité il était depuis 1970 à la tête de sa ville de Seraing (60.000 habitants) jumelée à Châtel avec laquelle  de forts liens d'amitié unissent les deux cités. Chaque année, de nombreux élèves des écoles sérésiennes viennent en classes de neige dans la station qui envoie quant à elle une forte délégation aux fêtes de Wallonie de Seraing, en septembre. Depuis plusieurs mois, Guy Mathot souffrait d'une maladie grave qui lui avait valu plusieurs séjours à l'hôpital. Ce licencié en sciences biologiques de l'Université de Liège a commencé sa carrière en 1965 au cabinet du ministre de l'Education nationale de l'époque. Il est ensuite entré au cabinet du ministre des Relations communautaires, dont il sera le secrétaire particulier. Guy Mathot est devenu secrétaire national du Parti socialiste belge en 1968, à l'âge de 27 ans, fonction qu'il a occupée jusqu'en 1972. Dès 1971, il est élu député et devient ministre des Travaux publics et des Affaires wallonnes en juin 1977 dans le gouvernement Tindemans. Il obtient ensuite successivement le portefeuille de l'Education nationale en 1980, ceux de l'Intérieur et du Budget de 1980 à 1981 et devient Vice-Premier ministre et ministre du Budget en 1981.

Guy Mathot a également été pendant plusieurs décennies l'une des figures de proue de la fédération liégeoise du PS dont il était à nouveau le président depuis 2003. En 1970, il est devenu pour la première fois bourgmestre de Seraing, l'un des bastions rouges de la périphérie liégeoise, qui abrite une partie des installations de l'usine sidérurgique Cockerill. La ville de Châtel sera représentée aux obsèques par son maire Philippe Thoule, qui s’est déclaré très affecté par le décès de son collègue et ami Guy Mathot


 

Ci-dessous : articles parus entre le 01/02/2005 et 09/02/2005

Chatel

1 h 15 d’attente pour avoir une ambulance !

Nouveau disfonctionnement dans la station de Châtel à propos d’assistance à victime. Il est 19 h 15 quand un homme d’une cinquante d’années, châtellan, fait une chute pratiquement devant son domicile. A 19 h 33 le central des pompiers d’Annecy est avisé pour répondre « les pompiers ne peuvent intervenir » et renvoie l’appel sur le 15. Au téléphone l’interlocutrice fait part des contusions au bassin et au fémur ainsi que des suspicions. « On vous envoie une ambulance » s’entendra-t’elle dire ; le véhicule sanitaire est arrivé à 20 h 45. Sur place       les personnes font état de leur mécontentement sur les temps d’intervention. « Nous n’y sommes pour rien, nous prenons notre service qu’à partir de 20 heures » diront les personnels ambulanciers. Le châtellan en question est tombé quelques mètres trop loin, il aurait suffit de le tirer sur le bord de la route et il aurait été pris en charge par les pompiers puisqu’il était sur la voie publique et conduit dans le cabinet médical de permanence ouvert jusqu'à 22 heures. Cet homme a été hospitalisé, le scanner déterminera la nature des blessures. La colère est d’autant plus grande dans cette famille que cet été  elle avait porté assistance en montagne à un touriste Suisse, qui présentait un arrêt cardiaque et dont les secours venus de l’extérieur ont tardé.   La situation est telle que l’on entend parler de lettre de réclamation à la mairie, auprès du conseiller général et autres instances afin que l’on trouve une solution adaptée à la distance par rapport à l’hôpital. Et que l’on permette aux moyens de secours dans les communes d’intervenir dans leurs missions d’assistance avec une meilleure coordination.

« Couacs » dans les régulations de secours en vallée d’Abondance

Si nous nous faisons régulièrement l’écho des actions d’entraînements, d’exercices dans les domaines des différents secours, il est plus difficile de communiquer sur les failles des systèmes  qui font que parfois il y a des secours à plusieurs vitesses. On sait dans la vallée qu’après 22 heures et jusqu’à 9 heures du matin aucun médecin n’est joignable. Les appels sont transférés à la régulation du 15 à Annecy, ce qui fait que mercredi dernier à 21 heures, un jeune garçon de 14 ans du ski-club de Châtel qui participait à une action de solidarité en faveur de l’Asie fut légèrement blessé. En permanence sur la manifestation les pisteurs secouristes entrèrent comme cela est prévu en relation avec le régulateur qui décida l’envoi d’une ambulance de Thonon ; celle-ci prit en charge le blessé 50 minutes plus tard pour l’amener à l’hôpital de Thonon pour un entorse bénigne de la cheville, alors qu’il était plus simple d’évacuer l’adolescent sur le cabinet  médical de permanence de la vallée où le médecin était présent pour assumer les urgences. Dans une période où l’on parle d’économie cela aurait coûter moins cher et libérer les urgences hospitalières d’une mobilisation. Autre difficulté rencontrée, vendredi un peu avant 13 heures pour un homme de 62 ans résidant aux balcons du lac à Châtel ; ce sont les pompiers qui interviennent pour un homme seul à domicile ayant des difficultés respiratoires. Si l’homme répond lui même aux pompiers, le premier examen laisse apparaître que son état est à prendre avec précaution. Suite à l’appel, le médecin ordonne d’Annecy un transfert sur le centre hospitalier de Thonon. Arrivé à La Chapelle d’Abondance l’état de santé du retraité alsacien, s’aggrave, l’ordre du Codis est de rejoindre le cabinet médical de Châtel alors qu’il y en a un à quelques centaines de mètres plus loin. Le médecin de Châtel avait eu pour client le patient. A un moment on parle même de faire venir une équipe du SMUR de Sallanches ; une VL avec un médecin pompier fut engagée. Pendant ce temps on tentait tout pour sauver le malade dont le décès fut constaté à 14 h 45 dans le VSAB des pompiers locaux. Dans la station on comprend mal alors qu’il y a en alerte permanente des hélicoptères pour intervenir sur les domaines skiables et que ceux-ci ne peuvent pas être sollicités pour les lieux privés ou publics.  La responsabilité de la sécurité des habitants et vacanciers incombe aux maires et au préfet.

ABONDANCE

Le jumelage avec les bretons dans la continuité

Récemment les membres de l’association Echanges et loisirs d’Abondance se sont retrouvés pour faire le bilan des actions en faveur des échanges avec les bretons de Plougoulm. Lors de son rapport Anne-marie Gagneux donna toutes les précisions sur les différentes rencontres, à savoir :  celles de février pour une quarantaine de jeunes et adultes de la ville sœur, du déplacement à l’Ascension d’un petit groupe d’Abondance, du séjour en juillet d’une trentaine de jeunes de Bonnevaux  et  Abondance  et puis comme à l’accoutumée  la présence des bretons à la foire d’automne qui fut très appréciée. Côté des projets 2005 il est à nouveau question de l’accueil des jeunes de la ville jumelée  en février, le déplacement à l’Ascension est programmé du 4 au 8 mai et le voyage des jeunes du 2 au 12 juillet. Le maire de Plougoulm, Jean Berrou, envisage accompagner la délégation pour la foire d’octobre. Trois nouvelles personnes  se sont incorporées à l’équipe : Michel Bilan, Nadine Colombel et Mauricette Coffy. « Il nous faut privilégier les échanges, c’est ce qui est le plus important, ce qui apporte le plus, je compte sur le comité pour continuer dans ce sens », devait donner comme feuille de route la présidente Anne-Marie Gagneux.  Le jumelage, c’est une réalité de contacts réguliers, de relations fortes entre les habitants des deux communes, vraiment dans l’esprit du jumelage humain et non commercial.

GENEROSITE  EN FAVEUR DE L’OCEAN INDIEN. Les habitants des villages de Châtel et de La Chapelle d’Abondance ne sont pas restés indifférents à la catastrophe de l’Océan  Indien . Des troncs ont été déposés chez quelques commerçants et la vente de bougies ont permis la collecte de 3320 €, somme qui sera partagée entre le Secours catholique et les scouts de Cluses qui sont en contact  avec les orphelinats.


BAISERS GIVRES D’ABONDANCE ! est la seconde nouveauté proposée par la jeune équipe d’animation de l’office de tourisme qui avait inventé pour la nouvelle année « les bises du jour de l’an » manifestation qui a enregistré une participation étonnante. Cette fois c’est une animation d’une semaine dédiée aux amoureux avec un concours d’écriture de poèmes et lettres d’amour « du ramoneur à sa bergère » ; les créations sont à envoyer à l’office avant le 10 février . Lundi 14 février, à l’occasion de la Saint-Valentin, soirée des baisers givrés au cours du pot d’accueil spécial amoureux avec vin pétillant, démonstration de sculpture sur glace, création d’edelweiss en épicéa  et remise des prix du concours d’écriture. Du 14 au 20 février exposition des créations : un parfum d’amour flottera dans toute la station !


VALLEE D’Abondance

Les plus de 70 printemps en ballade à skis

Pour la troisième année consécutive les plus de 70 ans se sont retrouvés  sur les planches, à la découverte des Portes du Soleil…Les sites de Super Châtel, Morgins et Champoussin ont été visités cette année. Un parcours sur les traces de FOJE, le rendez vous de la jeunesse olympique dans les stations suisses. La journée rencontre et amicale de ski a été marquée par les températures presque glaciales (-16°C), mais rien n’a freiné cette équipe constituée de personnes expérimentées de 70 à 85 ans ! Tout avait été prévu : le casse croûte offert à la terrasse du Morclan, l’apéritif valaisan sympathiquement préparé et offert par Télémorgins, le repas convivial pris sur les terres helvétiques à Tovassière chez la famille Rey Mermet, et qui a permis aux anciens de converser calmement à température ambiante, autour d’une raclette fabriquée sur place en été ! Histoires anciennes et chants d’antan ont animé la salle de la cantine où de belles hollandaises semblaient rester sous le charme de ces voix admirables ! L’an prochain c’est promis, on remet ça ! mais qui aurait pu penser le contraire ? Du côté des organisateurs, Jo Cruz, Jean Luc Vuarand et Nicolas Rubin, le message est : « Le plus grand plaisir pour nous c’est de savoir tout le monde content et que chacun prenne beaucoup de plaisir sur les pistes et dans les ravitaillements » !


« GEGE »  JETTE L’EPONGE  A ABONDANCE. Personnage aux multiples fonctions dans la station d’Abondance qui endosse aussi bien le costume de Père-Noël, que celui d’animateur, d’électricien, d’homme à toutes mains. Depuis des années il dépense son énergie, son temps de libre, dans les associations comme le tennis, comité des fêtes, office de tourisme etc.. Et pourtant ce «rabatte» a démontré plus d’énergie pour contribuer à l’animation, l’accueil, la renommée du village, que d’autres ;  il est de ceux qui sont tombés amoureux de cette belle vallée. Devant le « désintéressement des Abondanciers pour les manifestations organisées par le comité des fêtes» Gérard Decoing (notre photo) vient de démissionner du comité des fêtes et ainsi laisse la présidence vacante. Mais, auparavant, il a tenu à remercier tous ceux qui avaient aidé le comité des fêtes pendant ces dix ans


DES POEMES ET LETTRES D’AMOUR A ABONDANCE seront le thème du concours d’écriture que propose l’office du tourisme à l’occasion de la Saint-Valentin . Les textes peuvent être rédigés en prose ou en vers, sur une feuille format A4, le contenu doit répondre au thème « l’amour en amoureux ». La date limite de remise des lettres est fixée au jeudi 10 février à l’office du tourisme où l’on peut demander les modalités de participation à ce concours ouvert gratuitement à tous. Les missives seront affichées ensuite du 14 au 20 février à la bibliothèque partenaire de cette animation ou auprès des remontées mécaniques.


Ski alpinisme

Qualification des championnats d’Europe à Châtel

C’est le stade du Linga de Châtel  qui sera le lieu de sélection pour les prochains championnats d’Europe de ski de montagne des jeunes. Plus d’une quarantaine de cadets, juniors, espoirs, les quatre premiers de leurs catégories, viendront des Pyrénées, Alpes du sud, Savoie et Haute-Savoie sur ce circuit d’un dénivelé de 600 m au départ  qui sera donné à 9 heures à la hauteur du téléski de La Leiche pour une arrivée jugée au sommet du télésiège du Linga 2. « Un parcours de reconnaissance en quelque sorte de la montée du Linga qui aura lieu le samedi 16 avril, épreuve classée pour le championnat de France », nous précise André Favre l’organisateur local..


Abondance

Le tennis tient son assemblée générale

« Fort d’un  effectif de 95 licenciés, le club se maintient à un bon niveau même si la participation adulte est moins importante. Il faut savoir que 60% des clubs en France ont moins de 100 licenciés ». C’est par ces propos que le président Patrick Maurel effectua le  compte rendu de la saison. Avant d’ insister sur l'école de tennis et  la participation des jeunes en compétition, il salua les deux nouveaux initiateurs, Fabien Cruz et Frédéric Bertrand qui ont pris le relais de Yann Kusnierek qui fut chaleureusement remercié pour le travail accompli. Pour la saison 2005, les  points importants : plus grande participation aux interclubs, aux championnats individuels et aux tournois du secteur. Des entraînements supplémentaires seront mis en place pour les plus motivés, un projet club demandant une aide à la Ligue Dauphiné Savoie sera monté dans cet optique. Un action en direction du mini tennis sera mise en place en mai-juin-septembre et s'adressera aux enfants âgés de 5 à 6 ans. Les adhérents retrouveront  les interclubs adultes au mois d'avril et début mai. Le tournoi homologué sera maintenu du 30 juillet au 7 août. Dans les projets nouveaux, une initiation à l'informatique sera mise en place en direction des licenciés et des parents : renseignement  au club. A noter que le  gymnase est ouvert aux licenciés adultes le samedi, sous certaines conditions. «La venue du CSD (conseiller sportif départemental) du comité 74 montre que l'on s'intéresse à nous et que nous sommes sur la bonne voie. Un encadrement des initiateurs a même été mis en place l'automne dernier. Certains ont déploré le manque de participation des licenciés à l’assemblée générale même si des parents d'élèves étaient là mais c'est là un problème récurent et propre à toutes les associations. Ils regrettent aussi que malgré nos efforts, le milieu associatif n'est pas pris en considération et c'est une situation globale à la vallée malgré quelques exceptions » devait encore préciser le président. Il fut question des 20 ans du club fêté dignement en août dernier et qui avaient permis de mettre en lumière les forces mais aussi les faiblesses, à savoir la difficulté de faire admettre le tennis comme un sport à part entière, qui se pratique toute l'année et qui participe au développement du jeune et à son épanouissement. « Le but de notre association est de faire l'osmose entre jeunes et adultes et voir plus tard sur nos courts les parents jouer avec leurs enfants sans négliger le côté compétition aussi très important », ajouta en guise de conclusion le président.

ABONDANCE

Déception, amertume  et démissions au comité des fêtes

L’objectif était de travailler en commun pour l’animation du village  

L’assemblée générale du comité des fêtes, association créée il y a une dizaine d’années, ne s’est pas déroulée dans une atmosphère de grande joie ces jours derniers. Le président Gérard Descoing  a tenu à rappeler les difficultés à trouver des bénévoles pour la réussite des différentes manifestations. Si le Mardi-Gras a été bien suivi , le loto d’avril a connu une fois de plus un manque de joueurs et de ce fait un manque à gagner pour le comité. La fête de la musique aura été une fois de plus déficitaire, les quelque dizaines de spectateurs n’ont pas permis de faire recette, sans parler de la déception d’un groupe musical de se produire devant si peu de monde. A la foire d’octobre 250 repas furent servis au lieu  de 130 l’année précédente, le spectacle de magie de décembre a été un succès avec 200 participants dans la salle de sports. « Aujourd’hui le comité des fêtes prend un virage particulier ; en effet trois de nos membres sont en fin de mandat et ne souhaitent pas le reconduire dans des conditions aussi difficiles. Les causes sont : bénévoles de plus en plus difficiles à trouver, désintéressements des Abondanciers pour les manifestations organisées  par le comité des fêtes.  La motivation du personnel communal n’est plus la même, le déplacement de notre matériel dans une des caves catacombes de la ferme d’Auffaz a été   également un mauvais coup porté au moral des troupes » précisera le président sortant, lui même démissionnaire.

Un manque de solidarité

Patrick Maurel le trésorier fit l’historique de l’association créée sous l’impulsion de Annie Gagneux et de Patrick Balain, avec pour ambition d’animer le village en partenariat avec les 16 associations de la station. « Depuis 1995 nous avons distribué aux associations partenaires près de 40 000 € » rappela le trésorier  qui associa la municipalité pour ses aides. « Je déplore à mon tour le manque total de solidarité et d’entraide de certaines associations ainsi que le manque de participation à nos manifestations. Dans un monde où l’individualisme prend le pas sur la collectif, il est regrettable de devoir arrêter alors que le comité a contribué à relancer les festivités à Abondance et embellit pendant une décennie la vie de nombreuses associations. Il faut espérer que de bonnes volontés se manifesteront pour reprendre le flambeau, le temps des « y a qu’à, faut qu’on » est terminé, ceux qui critiquent dans la coulisse, et je m’adresse à des plus jeunes en particulier mais aussi des anciens et bien on attend de voir leur savoir- faire : mesdames et messieurs la place est à vous, essayez de faire aussi bien que nous ». Deux personnes se portent volontaires : Alain B.. et  Pierre Jacquin  et de déclarer «On vient pour renforcer l’équipe mais pas pour prendre une place». Les démissionnaires leur souhaitèrent bon courage. Avant de clôturer la séance il fut préciser que les chèques ne seront pas envoyés aux associations absentes et que celles-ci devront faire la démarche auprès du trésorier du comité. Un bureau devra se réunir en vue de la répartition des tâches, l’attribution des fonctions et dressé le calendrier des animations à venir.

LA CHAPELLE D’ABONDANCE

Tirage de la carte d’hôte

De nouveaux gagnants ont été tirés au sort  le jeudi 27 janvier. Pour Abondance : un forfait six jours à Stéphane Grob (68 Wettolsheim) à l’Hôtel Le Ferraillon ; un forfait journée à Maurice Morel (01 Charnoz s/Ain) chez Olivier Ducret – Bernadette Rose (76 Le Havre) aux Rhodos – Michèle rousse (27 St-Germain Village) à l’Hôtel La Rocaille ; une colombe sculptée à Geneviève Rudault (61 Le Sap) à l’Hôtel Les Touristes. Pour La Chapelle d’Abondance : un forfait six jours à Yves Rollinger (77 Lesigny) à l’Agence Chamroc ; un forfait journée à Yolande Provost (29 Moëlan s/mer) chez Roger Command – Jean Breckpot (Aalst –Belgique) à l’Hôtel l’Ensoleillé – Laurence Schneider (68 Wintzenheim) chez Pascal Cruz. Pour Châtel : un forfait six jours à Stéphane Allaeys (59 Wasquehal) chez Mme Morrisson ; un forfait journée à Jean-Pierre Ditner (68 Ammertzwiller) chez M. Scheid – Colette Lailteux (Arlon – Belgique) chez Guy Schuster – Eric Roulin (Villorsonnennens Suisse) à l’Hôtel Fleur de neiges). 


Chatel

Fin de carrière pour Jean Pierre Favre Victoire

L’ensemble du personnel de l’entreprise Gilles-Alfred Rubin vient de  fêter le départ en retraite de Jean-Pierre Favre Victoire, entré dans la société  en 1966. C’est un parcours professionnel varié qui l’attendra, entre  les travaux publics, avec la création du chemin d’accès à Cornillon depuis les grands plans, le déneigement, la conduite d’engins de damage en 1968 sur le domaine du Linga. Aux commandes des engins, Jean-Pierre acceptera la proposition d’Alfred, de prendre les rennes d’un grûmier pour répondre à la sollicitation des exploitants forestiers et autres scieurs. Depuis ce temps là, il s’est déroulé près de 30 ans à occuper le poste de patron de l’activité bois de l’établissement comme le précise Gilles Rubin. Un parcours professionnel qui s’achève et où l’on ne compte plus les anecdotes… Et Gilles Rubin d’ajouter « Jean-Pierre est la mémoire de l’entreprise, il a tout fait chez nous grâce à sa polyvalence. Il a travaillé avec trois générations : mon père, moi et aujourd’hui mon fils. Sa discrétion et son autonomie ont fait de lui un homme de confiance ». Pour ce jeune retraité, qui a connu bon nombre d’ambiance et de conditions de travail, impossible de cesser toute activité… C’est dans sa mission d’élu et premier adjoint au maire de Vacheresse qu’il entend encore plus se consacrer. Il y aura certainement d’autres occupations au programme, mais il est encore tôt pour savoir lesquelles. Après un parcours bien rempli, quelques jours de réflexion seront bien nécessaires. Pour cela, il devra choisir une destination  vacances, cadeau offert par Gilles et Marie-Jo en remerciement des excellents et loyaux services rendus et en témoignage d’amitié.!

CHAPELLE D’ABONDANCE

Sélections et compétitions pour les jeunes du ski-club

Ils sont présents autant aux entraînements qu’aux courses de sélections et compétitions les membres du ski club de La Chapelle d’Abondance et cela dans les différentes catégories. Nicolas Trincaz et Charlène Cattanéo se sont sélectionnés pour les critériums départementaux. On retiendra les bons résultats au slalom des Gets de : Claude Brenoud (90) 15e place, Charlène Cattanéo (91) 18e, Yohann Benand (91) 22e, Romain Guillerez (90) 23e.. A Morzine  Charlène Cattanéo termine 12e. A la course de Bernex une 5e place pour Emile Benand (4e junior dame), Jacques Grillet (1er master homme) se classe 7e, suivi à la 8e place par Laurent Benand(1er senior), David Trincaz 12e, Anthony Benand 32e, Damien Benand 33e, Jérémy Cruz (5e minime) 37e. Au mémorial Duffour d’Abondance, 12e place en poussines de Laurine Benand, Laura Cruz 19e, côté des garçons : Baptiste Grillet-Aubert 12e et Gauthier Vuarand 19e. Récemment  Bénoist Gurliat commerçant à Châtel et dépositaire du Dauphiné-libéré est venu apporter son soutien aux jeunes du club en leur remettant des combinaisons de ski. "En les accompagnant je revis des passages de ma jeunesse" se plait-il à déclarer en présence des entraîneurs Bernand Cettour et Damien Roche.

LES PROMENADES DU DIMANCHE A CHÂTEL s’effectueront au lac de Vonnnes tous les dimanches de 10 heures à 19 heures  et cela jusqu’au dimanche 20 mars. La particularité est qu’il s’agit d’une promenade en traîneau attelé à un cheval (notre photo) qui permettra aux vacanciers de goûter aux plaisirs de la balade en toute quiétude dans un cadre exceptionnel. Les inscriptions et le règlement s’effectueront à la patinoire de Châtel. Avec le train touristique, c’est un autre moyen de transport  qui sera ainsi proposé en cette période d’hiver, ainsi le défenseur de la nature du conseil a prouvé que l’on pouvait apporter d’autres services à la clientèle.


ABONDANCE

Exercice d’évacuation au télésiège de l’Ecuelle

Vendredi matin une partie des personnels des remontées mécaniques du domaine de l’Essert à Abondance était réunie par le chef d’exploitation Pierre Berthet, en vue d’un exercice d’évacuation sur l’installation télésiège  l’Ecuelle, située à 1680 m d’ une longueur de 700 m avec un dénivelé de 270 m. Sur la base du scénario d’une éventuelle panne, les personnels munis des sacs d’interventions stockés en amont et en aval interviennent par les piliers pour accéder au câble et, à l’aide d’une poulie, vont se positionner sur les sièges. La première démarche est de rassurer les clients, dialoguer et expliquer le déroulement de l’opération de dégagement, le placement du triangle d’évacuation, l’amarrage de celui-ci à la corde maîtrisée au sol par un autre agent de l’exploitation. L’intervention se déroule avec calme sous l’œil attentif de Roland Boucher du service des contrôles de la direction départementale des remontées mécaniques ; au passage celui-ci prodigue des consignes, donne des informations, fait rectifier des positions. « Nous avons  aujourd’hui  des conditions exceptionnelles  de beau temps, mais dans des intervention réelles cela peut être plus difficile » reconnaît Roland Boucher, visiblement satisfait de la qualité du travail des intervenants. A l’ouverture de la saison un exercice identique s’est déroulé sur la télécabine de l’Essert. Ainsi les personnels se sont familiarisés  avec les différents matériels. « Nous poursuivrons ce type d’exercice sur la saison »  ajoute Pierre Berthet, le responsable du domaine skiable.

CHATEL

48 PERSONNES DES REMONTEES MECANIQUES

ont participé mercredi en fin d’après-midi à la traditionnelle descente aux flambeaux au domaine de Super-Châtel pour une arrivée place de l’église où les attendaient de nombreux vacanciers et partager chocolat ou vin chauds. Pour bon nombre de collaborateurs de la société de Châtel (notre photo) ils avaient en mémoire le souvenir d’un de leurs collègues, Yannick Cettour, disparu tragiquement l’année passée.


UNE  SACREE FACTURE EDF ! De retour de quelques jours de vacances un couple de retraités d’Abondance reçoit une facture E.D.F. ;  en soit cela n’a rien d’extraordinaire et ce n’est pas le type de missive que l’on ouvre avec précipitation, mais le lendemain, avec plus d’attention à la lecture du montant à régler,  il y a interrogation : 10 591, 79 € représentant une consommation de 99.957 kwh pour une période du 26/07/04 au 21/01/05, pour un logement qui n’est pas habité en continu! Un calcul rapide pour mémoriser que cela fait 69.905,81 de nos francs et de penser qu’il y a erreur. Un appel aux services compétents la confirme. Autre anomalie constatée : le compteur affiche moins de kwh que le nombre indiqué sur le relevé. Autant dire qu’à l’avenir le coupe entend bien éplucher ces factures dans le détail et s’interroge sur la suite s’il avait opté pour un prélèvement automatique !


VACHERESSE

Les décisions du conseil  municipal

Lors de sa dernière réunion, le Conseil Municipal a délibéré des questions suivantes :

Permis de construire : avis favorable aux demandes de permis de construire  de Olivier Drouet pour la réhabilitation d’un ferme en plusieurs logements à Taverole ; Didier Mottiez pour la construction d’un chalet lieu-dit « Les Baraques » ; François Favre-Margot et Alain Petit-Jean pour la reconstruction après incendie des chalets d’alpage sis « Les Queffaix »  

Travaux : il a accepté le plan de financement pour les travaux sur les réseaux d’électricité, d’éclairage et de télécommunication au pont du Fontany avec le Sélecq 74 : montant estimé des travaux : 191000 € (participation communale : 39 922 € remboursable par annuités sur 20 ans) Frais généraux : 5 563 € (remboursables sous forme de fonds propres)

Cimetière :  le tarif des caveaux et concessions trentenaires est ainsi fixé : caveau 2 places 1 700 €,  caveau 3 places  2 000 € , terrain de 2m² pour concession nouvelle ou à renouveler : 210 €

Assainissement : le conseil fixe  les droits de branchement au réseau d’assainissement : un appartement  510 €,  deux appartements 1 020 €, immeuble 510 €/logement

Subventions pour 2005 aux associations : harmonie de Vacheresse 2 800 €, école de musique 2 000 €, association pour le ski 1 500 €, Anim’EHPAD 984 €, amicale des sapeurs-pompiers 850 €, AS Vacheresse-Chevênoz 1 000 €, anciens AFN 800 €, CCAS 610 €, chorale « Avenir de Vacheresse » 550 €, bibiothèque 480 €, donneurs de sang 450 €, club des aînés 300 €, société d’économie alpestre 190 €, judo club d’Abondance  160 €, les abstinents du Chablais 160 €, maison du val d’Abondance 160 €, maison familiale rurale « Champ Molliaz » 150 €, syndicat d’élevage de Vacheresse 150 €, ski club d’Abondance 100 €, ADMR 100 €, caisse mutuelle de prévoyance du personnel des collectivités territoriales 90 €, association « Nous aussi » 80 €, CFA Annemasse 100 €, associtation loisirs vacances du val d’Abondance 100 €.


CHATEL

25 POMPIERS DE LA VALLEE

Viennent de suivre une journée de recyclage : 21 sont issus du centre principal de Châtel, 3 viennent de la Chapelle d’Abondance et trois autres d’Abondance (notre photo). Cette remise à niveau fait référence au certificat de formation d’aptitude au premier secours en équipe. Les travaux étaient dirigés par le major Jean-Baptiste  Fillon  formateur au groupement du Chablais et de Eric Ponsot, également formateur issu du centre de Châtel.


UNE CONCERTATION AUTOUR DE LA SANTE PUBLIQUE sera l’objet de la réunion provoquée par le maire de Châtel qui est de plus saisi par la population sur les difficultés, voire l’impossibilité, d’obtenir un médecin le soir, les dimanches et jours fériés, sur les délais importants entre les appels au 18 ou au 15 et l’arrivée d’une ambulance sur les lieux d’intervention. Une réunion se tiendra le mercredi 16 février à la mairie de Châtel à laquelle sont conviés le sous-préfet, les représentants du Sdis, Samu, ambulanciers, pompiers et médecins de Châtel, gendarmerie et service de secours des pistes. Pour cette station c’est une capacité d’accueil de plus de 20 000 personnes, mais c’est toute la vallée qui est concernée par ce problème, c’est à dire 35 000 personnes et plus puisque 40.000 couchages sont décomptés dans les périodes touristiques fortes.  


Plus de 50 des meilleurs du ski alpinisme aux qualifications des championnats d’Europe.

C’est sur les hauteurs du stade du Linga de Châtel que fut donné dimanche matin le départ de l’épreuve comptant à titre de qualification des championnats d’Europe qui se tiendront à Andorre. Côté à côte garçons et filles des catégories cadets, juniors et espoirs se lancèrent pour une course de sélection, dont l’allure fut vite donnée par William Bon-Mardian (Arrêches), qui termina 3e à la dernière coupe du monde à Gaverny en janvier dernier ; cet espoir de « Savoie », suivi par Nicolas Bonnet (Hautes-Alpes) L’estimation du chrono était de 30 minutes et c’est en 26’40  que William Bon-Mardian franchissait la ligne d’arrivée dans la catégorie espoirs. La « Savoie remporta la première place dans les catégories : espoirs avec William Bon-Mardian, juniors avec Yann Pardin 3e au classement général,  cadets avec Xavier Gachet 6e au général. Pour les dames Bernadette  Penhart que l’on appelle aussi Bernadette Berny de la région des Pyrénées fut suivie de la cadette Claire Batailles également de la même région, Marie Nicollet (espoir) se retrouve à la troisième place des  filles. A noter que Angélique Baud de la Haute-Savoie  se classa à la seconde place des cadettes. «C’est une course courte de 520 m,  pour une qualification des championnats d’Europe, cela vaut le coût de se défoncer » précisera William Bon-Mardian. « Une bonne neige, froide et  bien damée » dira Nicolas Bonnet avant d’ajouter « Là c’est une montée verticale alors que d’habitude on participe à des courses classiques ; il y a un bon niveau surtout chez les cadets, juniors et aussi espoirs ». «On ne tient pas à se faire rattraper alors on fonce, et  pour ma première année je trouve que c’est chouette » ajoutera Bernadette Berny avec un large sourire et un doux accent. Les délégués de la fédération, Cédric Gruau et André Favre témoignèrent des remerciements à l’ensemble des partenaires de la station. Pour Cédric Gruau «C’est une épreuve très rapide on pensait que cela monterait en 30 minutes, ils ont réalisé 26 minutes ; les jeunes sont très en forme et le niveau est bon pour attaquer les championnats d’Europe ». André Favre se félicite du bon déroulement de cette qualification et la qualité du site et du partenariat de la station

Le stade de vitesse opérationnel à Châtel

Un  radar sur les pistes mais pas de P.V.

C’est dans le cadre des actions de prévention préconisées par le syndicat national des téléphériques de France, qu’un partenariat vient de se mettre  en place entre la station de Châtel et la société Alpina qui se traduit par l’ouverture ces jours derniers d’une piste au lieu-dit Chalet neuf, exclusivement réservée aux  tests  de vitesse. Les skieurs qui s’intéressent sur leur capacité de descente, peuvent utiliser cet espace pédagogique et ludique, distant de 300 m et qui affiche à l‘arrivée la vitesse prise quelques mètres plus haut par une cellule. « Nous allons mettre un compteur ces jours prochains afin de connaître les passages sur cet outil » nous déclare le directeur des pistes Nicolas Rubin, tout en précisant que Châtel est la seule station de Haute-Savoie à posséder ce matériel.  Là, au moins, on peut se faire flasher sans risquer de P.V. ! C’est aussi une occasion de se sensibiliser à la vitesse réelle. Ce stade de vitesse est également utilisé par les formateurs et éducateurs des écoles de skis, et c’est sur le domaine de Super-Châtel 

Chatel

Les petits trappeurs sur les skis avec l’E.S.F.

Cette première semaine de vacances vient d’enregistrer une très belle fréquentation sur les domaines de Super-Châtel et de Pré la Joux avec l’école de ski française. Par jour,  900 élèves en cours collectifs, 150 en cours particuliers, sans compter les groupes constitués. Si les français sont nombreux, les Belges, Anglais, Hollandais sont fidèlement présents. Quatre-vingt moniteurs diplômés se répartissent les différents groupes. Quant au jardin d’enfants des neiges  (nos photos) des activités ludiques sont proposées pour les enfants à partir de 4 ans dans une excellente ambiance.


BONNEVAUX

Les scolaires à la découverte du rythme africain

Les enfants de la classe unique et leurs voisins de la classe de La Forclaz viennent de profiter, grâce à une collaboration avec les  enseignantes de l’école maternelle de Châtel,  d’une animation de percussion et de culture africaine avec Moustapha Gueye,  dans un projet pédagogique qui tente à développer le sens musical tout en aiguisant l’imagination. Une découverte des rythmes africains à l’aide d’instruments à percussion, l’écoute de soi et des autres, travail sur la mémoire auditive des différentes techniques de production des sons, des positions des instruments, ainsi que la manipulation des baguettes. Les enfants vivent cette expérience avec beaucoup de plaisir avant les vacances de février. Une initiative qui est un enrichissement.

ABONDANCE

Les moines d’Abondance sont de retour

Voici plusieurs siècles qu’il n’y a plus de moine au cloître d’Abondance et pourtant trois moines ont fait leur apparition dans la station et plus particulièrement sur le domaine skiable de l’Essert où ceux-ci ont été au devant des touristes, pour leur servir du vin chaud, offrir des papillotes aux enfants. L’un d’entre eux, Georges, à la guitare, jouait des airs yé yé, un autre Doudou chaussé de douves de tonneaux, faisait les premiers skis de la vallée ;  quant au troisième,  Guy, il proposa un regard sur une bible à ne pas laisser entre toutes les mains ! Il s’agit d’une initiative personnelle , pour se faire plaisir, mais aussi pour saluer chaleureusement et dans la bonne humeur, les nombreux vacanciers qui profitent d’une neige de qualité, d’un ensoleillement extraordinaire sur le domaine d’Abondance.


CHATEL

Le projet d’aménagement du centre du village présenté à la population

Les priorités : gérer les stationnements, l’accessibilité au  parking, marquer un cœur de village, améliorer la circulation

C’est en présence d’une cinquantaine de personnes, résidents, commerçants, propriétaires, habitants,  que le maire Philippe Thoule, présenta le projet de requalification du centre du village, partie située entre la maison Châtelane et la pharmacie suite à la décision du conseil municipal de mai dernier de lancer trois maîtrises d’œuvres : les aménagement du centre, des trottoirs et la liaison du Petit-Châtel au Roitet. Le maire devait définir le pourquoi du projet qui tentera à améliorer les trois points noirs du centre qui sont les carrefours devant l’office du tourisme, celui devant l’hôtel le Lion d’Or vers Petit-Châtel et l’entrée du parking souterrain. Les problèmes majeurs de l’hiver connus de tous furent à nouveau évoqués : l’entrée du parking invisible, le flux piétonnier qu’il convient de prendre en compte, les voies trop larges et la vitesse excessive. Les représentants du cabinet ingénierie Huguet de Findrol à Fillinges, à l’aide de documents informatiques projetés sur écran, devaient définir les différentes phases du projet comprenant : le carrefour « plateau giratoire » d’entrée de commune vers la route de la Béchine et l’espace vert récemment réalisé, le recalibrage de la route départementale jusqu’au droit de la gare routière actuelle et jusqu’au pied de l’église, l’aménagement d’une voie d’insertion à droite pour l’accès au parking souterrain et l’aménagement d’une avancée en superstructure de l’entrée. Le début des travaux est envisagé pour le 20 août prochain avec une livraison de l’accès au parking au 20 novembre, les aménagements seront terminés pour juin 2006. Coût estimé à 425 000 € TTC. La seconde phase comprendra la création de la place centrale et de la rue commerçante avec un recalibrage de la route départementale au droit de l’église avec sécurisation du carrefour ainsi qu’un ensemble d’aménagements paysagers devant la mairie. Estimation 910 000 €, période de travaux prévue sur un an à compter du 20 août 2006.

Un chantier qui va s’étaler sur 4 ans

Il s’agit d’une tranche importante avec abaissement du carrefour, création d’un escalier piétons et des travaux de voirie de la place centrale. Les livraisons sont envisagées  entre juin pour l’ensemble autour de la mairie  et décembre 2007 pour la route haute et basse. Viendra ensuite la troisième qui sera la création de la place de l’office du tourisme, un aménagement qui comporte essentiellement des travaux de voirie sur route départementale. Compte tenu des difficultés à venir de phasage et de l’importance  de fluidifier ce carrefour l’hiver cette phase sera entreprise avec la précédente ; début des travaux 20 août 2007, avec une mise en service du nouveau carrefour à Noël 2007, dépense estimée à 550 000 € TTC. Après avoir répondu aux nombreuses questions pendant l’exposé, le maire invita l’assistance à s’exprimer sur le projet. « Vue le contexte actuel on ne peut pas faire de miracle » dira d’emblée un entrepreneur de la station et d’ajouter «mais il y aura des aménagements à apporter » ; il suggère entre autre des mobiliers pour accueillir les containers.  Dans l’assistance l’inquiétude vient surtout que les études ont été faites sur une période d’été alors que la station l’hiver est totalement différente. « Nous voulons un centre de village où le piéton peut circuler normalement, est-ce que l’on veut que la voiture se porte bien, au détriment des piétons » entendra t’on au regard de certains questions de la salle. « Nous essayons de faire le meilleur choix » ajoutera le maire et ajouta « je pensais avoir plus de suggestions de votre part, en vous écoutant ce projet semble faire l’unanimité ». Il s’agit d’un vaste chantier qui va s’étaler sur 4 ans, pour un coût global 1 5000 000 € ht, mais aussi qui va changer de nombreuses habitudes, dont les stationnements anarchiques. En tout état de cause il y a urgence de faire quelque chose et tout le monde est d’accord là-dessus.

Les sculptures sur glace des lundis à Abondance

Pendant la période touristique, l’office de tourisme propose tous les lundis à partir de 17 h 30, en plus de la présentation du programme d’activités et le pot de bienvenue, une démonstration de sculpture sur glace réalisée par un jeune maître pâtissier de Thonon, Frédéric Deville, qui vient de remporter un premier prix en équipe à la coupe du monde de pâtisserie à Lyon. Chaque fois Frédéric s’exécute pour une nouvelle sculpture sous l’œil attentif  et au plaisir des vacanciers. Lundi c’est un cygne qu’il réalisa ; d’abord à la tronçonneuse puis avec des ciseaux à bois.


Carnaval dans la vallée d’ABONDANCE

A Châtel , 113 enfants des primaires, 64 petits et grands de la maternelle étaient mardi après-midi dans les rues de la station , pas pour manifester sur les conditions scolaires, mais pour célébrer carnaval dont le thème cette année était les métiers. C’est riche en couleurs et costumes que le cortège se forma pour défiler : chef cuisinier, pompiers, policiers, agriculteurs, peintre, etc.. peut-être une orientation pour l’avenir de certains ! La manifestation fut bien suivie dans la commune, un encouragement pour les équipes pédagogiques enseignantes.

A Abondance, c’est au centre du village que s’est effectué le rendez-vous de la rencontre du carnaval du comité des fêtes en partenariat ave l’office de tourisme. Comme toujours les parents se sont investis dans le grimage ou la confection d’habits aux couleurs vives. Un petit groupe d’adultes est venu grossir le rang des enfants. L’harmonie avec ses jeunes musiciens costumés en Schtroumfs animèrent la rencontre avec le clown chocolat, chef de musique. La tradition fut respectée, les bugnes et le chocolat chaud furent vite engloutis.

A la chapelle d'Abondance, la participation des vacanciers était en augmentation pour assister à la descente aux flambeaux costumés des moniteurs de l'E.S.F., ceux-ci ont initiés depuis plusieurs années les descentes aux étoiles pour les enfants, qui rencontrent un véritable succès de participation dans la station, le mardi-grasfut référence car chacun s'interroge de quel costume sera habillé le moniteur qui enseigne les cours de la journée. la satisfaction des publics a été apprécié des intervenants, une grande et joyeuse exclamation


Chatel

Nouveauté au snow park de Super-Châtel  :

Une piste débutants et des modules

Situé entre 1500 et 1800 mètres d’altitude au domaine skiable de Super-Châtel  l’espace prisé par une partie de la jeunesse, le snow-park vient de s’enrichir d’une nouvelle piste « la park débutants » de 100 à 150 m de long comprenant cinq éléments de saut et trois rails qui vient d’être ouverte à la clientèle pour cette saison, desservie par le téléski des coqs. A proximité on retrouve le snow -park  géré par Alexandre Creuzé et Floris Petten on retrouve un chalet tunning avec coin repos et sonorisation, un lieu de convivialité de rencontre ; le parcours comprend entre 20 et 25 tables ou rails en continu. « Nous faisons évoluer le cheminement en permanence afin que les habitués trouvent une diversité » précise Alexandre qui, avec son collègue, a toute latitude de créativité. « Le park débutant est un excellent outil pour les jeunes et débutants, il permet posément un apprentissage  avant l’étape du snow-park » ajoute Floris. Le téléski   « Les Bossons » réalisé la saison passée dessert le snow-park ainsi que le boardercross. Prochainement l’installation accueillera le mercredi 16 février « The Battle inter crew » une compétition de Big air et Handrail compétition inter équipes (inscription par équipe de 3), le dimanche  27 février The snow cross : Boardercross et Skiercross, le mercredi 16 mars The Air girl destination : compétition de Big Air et Boarder réservée aux filles (Boarder le matin et Big Air l’après-midi),  dimanche 3 avril Le rencard à Matthieu : Slope Style Contest,  dimanche 17 avril Le Slope Style de la vallée joyeuse : compétition de Big air dans l’happy Valley (ski et snow) ; enfin tous les jeudis jusqu’au 6 mars « La fièvre du jeudi soir » Big air nocturne sur la piste éclairée du Linga. (renseignements complémentaires auprès de l’office de tourisme 04.50.783.22.44 ou la société des remontées mécaniques 04.50.73.34.24.)

ABONDANCE

135 benjamins au slalom géant challenge « Françoise Duffour »

Toutes les conditions étaient requises  dimanche pour un excellent déroulement de l’épreuve annuelle placée sous le contrôle de Alain Gerola délégué FFS, Didier Bouvet arbitre et Frédéric Rubin directeur de la course. Lors de la remise des récompenses, le président Paul Girard-Depraulex et salua tous ceux qui ont contribué au succès de la manifestation. Les jeunes, présents sur le podium, ont tenu à mettre en avant le travail de leurs entraîneurs, un super hommage plein de reconnaissance et d’amitié. Les trois premiers des catégories sont : (92) Sandy Tschofen 1’32’’62 (Morzine), Adeline Baud, 1’34’’19 (Les Gets), Amandine Plagnat 1’37’’57 (Morzine) ; chez les 93 : Daphné Socha 1’38’’17, Solène Chevallay 1’38’’43 (Dent d’Oche), Alix Lepage 1’41’’09 (Avoriaz). Pour les garçons de 92 Florentin Senot 1’32’’33 (Saint-Jean d’Aulps), Valentin Chapuis 1’34’’60 (Lullin),  Gaëtan Duffour 1’36’’53 (Abondance). Pour les benjamins de  93 : Anthony Cruz-Mermy 1’36’’33 (Châtel), Tristan Dugerdil 1’36’’45,  Pierre Mercieca 1’36’’96 (Morzine). Le challenge fut remporté une nouvelle fois par le club des Gets en 3’07’’46 avec Adeline Baud et Robin Jordanis, devant Morzine 3’18’’51 Sandy Tschofen  et Johana Rosier, en troisième position Châtel avec 3’21’’12 Anthony Cruz-Mermy et Thibault Vuarand. L’ensemble des concurrents furent félicités en présence de Bruno Varlet président du Chablais  Ski Team. 

LA chapelle d’ABONDANCE

Les moniteurs de l’E.S.F. font carnaval sur les pistes

Au fil des années, l’équipe de copains des moniteurs de l’école de ski française renforce sa participation à la descente aux flambeaux de Mardi-Gras. Et cette année la participation du public fut encore plus nombreuse avec la venue de cars de résidents à Châtel, des groupes  souhaitant partager cette animation bon enfant, riche en imagination et en couleurs lorsque les projecteurs se sont allumés. Une ovation du public, mais aussi une façon de soutenir une manifestation faite pour les vacanciers. Et puis c’est l’occasion de voir ces pulls rouges dans un autre accoutrement que celui qui les identifie sur les pistes.

 

Remarque : Les articles nous sont envoyés par les correspondants de presse des journaux du Messager et du Dauphiné. Les articles sont volontairement mis en ligne avec un retard de quelques jours après leur publication dans ces journaux respectifs. Si vous désirez avoir les nouvelles plus rapidement, nous vous conseillons de vous abonner.

Le Dauphiné Libéré, agence de Thonon : 04.50.71.07.59 adresse : 4 avenue Saint François de Sales 74200 Thonon.

Le Messager, agence de Thonon: 04.50.71.10.14, adresse : 22 avenue du Général de Gaulle 74200 Thonon