importants dégâts

vendredi 15 août 2003.
 
Dimanche vers 15 h 30 un violent coup de vent a chassé tout ce qui pouvait se trouver sur son passage et fut suivi par une grosse averse de grêle pendant 5 à 6 minutes. "Des grêlons de l’importance d’une balle de baby-foot" pouvait-on entendre sur place. Dans un premier temps on estimait que c’était les massifs, les décors qui fleurissent la ville qui avaient particulièrement souffert, les jardinières ont été littéralement hachées, les fleurs arrachées jonchaient trottoirs et routes. Puis on apprenait ensuite que les locaux de l’office de tourisme avaient subi l’assaut des eaux. Au fil des heures on en savait un peu plus : les gens en randonnées ou visites dans la région découvraient à leur retour les dégats ; au camping par exemple des tentes furent trouées, des caravanes, voitures endommagées par la force de la grèle, "C’est une trentaine de personnes que nous avons dû reloger pour la nuit" nous précise le maire Philippe Thoule. Dès la fin de l’après-midi les hôtesses de l’office de tourisme ont vu arriver les vacanciers, des sinistrés en quelque sorte pour demander ce qu’il y avait à faire pour que cet état de situation soit prise en compte. Les dégâts sont de tous ordres : cela va de la voiture toute neuve marquée des empreintes de grêlons, à l’optique d’un phare brisé en passant par la détérioration de vélux. Il reste bien entendu qu’avec le temps les sinistres vont se découvrir. La mairie dès le lundi matin a informé la Préfecture, les assurances afin d’être en mesure d’apporter des éléments de réponses aux victimes. Rappelons que les derniers violents orages ont occasionné d’autres dégâts, des inondations dans des propriétés mais également emporté une partie de la route au Linga. A Morgins, la commune voisine suisse, l’orage a également causé de gros dégâts. Dans le même temps les pompiers de Châtel furent appelés dans une colonie dans le village "aux grandes mouilles" où deux adolescents, une fille de 15 ans et un garçon de 14 ans, souffraient après avoir reçu les grêlons sur la tête. Autre intervention à 15 h 02 pour la divagation de chevaux sur la route du bas de Châtel, ceux-ci furent récupérés par leur propriétaire. Dans le même secteur en raison du débordement d’un ruisseau les plaques d’écoulement des eaux furent dégagées pour permettre le passage de l’eau par les pompiers et les services des routes. A 16 h 37 nouvel appel pour une jeune fille qui s’était blessée au poignet suite à une chute dans une colonie de la Chapelle d’Abondance. Le matin à 9 h 30 alerte d’un hôtel de La Chapelle d’Abondance suite à des douleurs thoraciques d’un vacancier de 65 ans, intervention du Smur et du Dr Grépillat, la personne fut évacuée sur le centre hospitalier de Thonon. Tous les autres blessés ont été transportés sur le cabinet médical de Châtel pour soins.
Répondre à cet article