Le football-club vient de tenir son assemblée générale

mardi 12 août 2003.
 

C’est en présence d’un effectif restreint de parents que vient de se tenir l’assemblée générale du football-ball club du Val d’Abondance. Joëlle Maxit la présidente dans son intervention devait signaler la bonne santé du club autant du côté financier que moral et sportif ; elle salua l’excellent état d’esprit et la convivialité qui règne au sein de l’association, elle mit l’accent sur les changements réalisés au terrain, le travail important des séances de peinture des vestiaires par les volontaires, et l’achat de buts mobiles. Damien Roche l’éducateur rappela à son tour "que le sport est avant tout un plaisir et que la progression de l’enfant ou de l’ado en dépend". L’ojectif du F.C.V.A. n’est nullement la recherche de résultat à tout prix. Il est fait appel à de nouveaux dirigeants et éducateurs pour renforcer les équipes actuelles et répondre à la demande des jeunes en matière de football. Il fut question des fusions d’équipes avec le Gavot, ce qui a permis chez les uns comme chez les autres de faire jouer le maximum de jeunes. Le débat s’orienta ensuite sur l’accueil des équipes pendant les périodes d’été ; de la discussion il en ressort que la venue d’équipe de professionnels peut être motivant pour les pratiquants de la Vallée, toutefois des règles de fonctionnement sont impératives, le syndicat intercommunal ayant passé une convention avec le F.C.V.A. qui fait fonctionner les installations également pendant les vacances scolaires. Philippe Thoule le maire de Châtel évoqua le cas d’un organisateur qui confirma l’arrivée d’une équipe étrangère que cinq jours avant sa venue, alors que le planning d’occupation des terrains était fait. Il fut question également des exigences de certaines équipes, l’une d’entre elles dans les années passées avait comparé le terrain de football intercommunal à un champ de "patates". De l’expérience de ces jours derniers, devant la difficulté, les entraîneurs des deux équipes des hommes de terrain ont su s’arranger afin que puisse évoluer les professionnels, des "Polonais", et des jeunes, une cohabitation de qualité et riche en enseignement pour des stagiaires de football.

(JPEG)
Répondre à cet article