Le judo, un club en bonne santé - Châtel

lundi 22 avril 2002.
 
C’est riche de sa soixantaine d’adhérents, garçons et filles de 5 à 18 ans, que le club de judo poursuit sa mission sportive et éducative avec ses professeurs Christiane Perroud ceinture noire 2ème dan et Inès Fischli ceinture noire 1er dan, assisté de Romain Fischli. La pratique du judo existe à Châtel depuis bien longtemps, d’abord sous la responsabilité de Yvon Chaloyard pendant de nombreuses années puis après une interruption par une nouvelle équipe de parents depuis une douzaine d’années. On y enseigne les bases de l’équilibre, de l’affirmation de soi, le respect d’autrui, le contrôle de son corps et l’esprit de convivialité. "Nous ne recherchons que l’épanouissement de l’enfant, le judo est un complément à tous les autres sports" nous précise Christiane Perroud avant d’affirmer que les jeunes y trouvent l’amitié, la modestie, le courage, l’honneur, le respect, la sincérité. Des rencontres amicales sont organisées en dehors du tapis lors des manifestations de Noël, galette des rois, sortie annuelle, fête Saint-Laurent. "Nous sommes subventionnés par la ville et il est normal que nous soyons présents aux animations dans la station" nous indique la présidente Michèle Blanc Dépotex ; la trésorière Marie Grillet-Aubert ajoute que la salle du centre nautique est mis à disposition du club par la municipalité qui avait fait l’acquisition du tatami, et permettre ainsi de bonnes conditions d’entraînements. Les deux responsables expliquent que la compétition n’est pas le but principal du club, tout en reconnaissant que certains enfants s’inscrivent dans cette catégorie. Les entraînements sont régulièrement suivis une fois par semaine les jeudis de 17 h 30 à 18 h 15 par les petits, puis de 18 h 15 à 19 h 15 pour les 7 à 10 ans et de 19 h 15 à 20 h pour les jeunes au delà de 10 ans. Serge Simon vice-président, Francine Grillet-Munier participent également activement à la vie de l’association ouverte pendant l’année scolaire. Le judo contribue au dynamisme de la station, comme toutes les autres sociétés sportives et culturelles, et c’est un partenaire apprécié dans la cité.