Le Chapelle d’Ubine : une histoire riche

lundi 25 août 2008.
 

C’est en 1611 que le curé de l’époque, Pierre Vallet demande à l’Evêque de Genève, François de Sales, la permission de construire un oratoire sur la montagne d’Ubine et à la montagne de Darbon ; la réponse favorable de l’Evêque arrive le 22 juillet de la même année, (courrier conservé aux archives paroissiales). Le curé Vallet avait fait cette demande pour faire cesser les fléaux, maladies, qui affligeaient depuis plusieurs années cette montagne. En 1612 fut construit l’oratoire pouvant accueillir deux personnes, sous le vocable de Saint-Bernard de Menthon. Le prêtre de Vacheresse était tenu d’y célébrer quatre messes durant l’été. L’oratoire en 1656 fut rebâti comme une petite chapelle pouvant accueillir tout juste 8 personnes. Au 1er septembre de 1798 il fut entrepris la construction d’une chapelle sous la direction de l’abbé Gaspard Monet vicaire de la paroisse, telle que l’on peut la voir aujourd’hui moins un petit appendice où il y avait une chambre pour le curé et la sacristie, réalisation ayant obtenu l’agrément de Monseigneur Bigex, vicaire général ; elle fut terminée le 1er septembre avec le travail et les matériaux fournis par les paroissiens. Elle fut bénite dix jours plus tard, sous le vocable de Notre Dame du Bon Secours, de Saint-Bernard et de Saint-Guérin. « Les fidèles étaient avertis discrètement du jour de la bénédiction parce que le gouvernement plaçait sous surveillance tout cérémonie religieuse, c’est la évolution. Douze prêtres participaient à la cérémonie » nous déclare François Bron à la base de ces recherches historiques. L’abbé Gaspard Monet encore vicaire écrivait lors de la bénédiction se 1789 « Ö temps trop heureux dont nous n’avons pas su profiter, dont le souvenir nous remplit d’amertume ! Quand redeviendrez-vous consoler un peuple plongé dans un océan d’afflictions depuis sept ans révolus ».

(JPEG)

REPERE

La cloche fut volée en 1973.

En l’an 1798 le 22 juillet fut bénite en l’église paroissiale une cloche sous les noms de Saint François de Sales et de Saint-Bernard de Menthon, le révérend Michel Nambride étant curé ; cette cloche fut volée en 1973. Elle fut remplacée et pendant plusieurs années elle était descendue à l’église du village à l’automne et remontée début juin.

une lanche de foin supplémentaire

La personne qui avait la charge du transport de la cloche pour la mettre en sécurité avait droit à une lanche supplémentaire de foin sur la montagne.

Une restauration en 1970

Une nouvelle restauration s’imposait, ce qui fut fait à l’initiative de l’abbé Clovis Tavernier curé de Vacheresse en 1970.

Une messe de 100 fidèles

En août de l’année passée, une messe célébrée par Dom Joseph chanoine curé responsable de la communauté des paroisses Saint-Maurice de la Vallée rassembla une centaines de fidèles.