A Châtel, les traditions et les agriculteurs ne font qu’un ! Surtout quand il s’agit de le faire savoir aux vacanciers...

vendredi 14 mars 2003.
 

Autrefois, il était de bon aloi que les gens se marient. Un(e) veuf(ve) ou divorcé(e) non remarié(e) était, si l’on peut dire, une exception et faillissait à la tradition. La personne n’en parlait pas, mais le « secret transpirait » sur la population. Lorsque cette dernière savait qu’un prochain remariage allait se faire, les amis du futur(e) remarié(e) se rassemblait sur un ou plusieurs chars à foin, afin de faire le tour du village, afin de rameuter le plus grand nombre de personnes possible. La joyeuse compagnie agrémentait le char de cloches, sonnailles, ou « potets », afin de faire sonner le tout assez fort. Ceux qui savaient jouer d’un instrument de musique se mêlaient à la troupe... Une caisse de bois, appelée en patois « la mée » sur laquelle on frottait avec une planche durant le trajet, était également chargée sur le char. On pouvait alors entendre un bruit sourd et répétitif se mêler au tintamarre général.

Plusieurs chars se suivaient, et tout ce petit monde allait trinquer, entre autre, chez les villageois, de hameau en hameau, pour terminer leur chemin sous les fenêtres des futurs élus à la cérémonie nuptiale.

Cette grande troupe, « tambour-battant », attendait l’invitation des futurs élus pour terminer la nuit et être restaurée et abreuvée, bref, festoyer sur le bon compte des futurs époux, qui jusque là, étaient restés, leur semble-t-il, très discret sur leur nouvelle et future vie commune !!

Parfois, cette attente pouvait durer plusieurs heures, et là alors, il fallait faire entendre les instruments de plus en plus fort... et les futurs époux finissaient toujours par céder.

Depuis quelques années, cette tradition est revenue dans les grands rendez-vous de la saison hivernale.

Le départ des chars se voit animé par un orchestre champêtre et cors des Alpes des Tradisons, et pendant la tournée dans le village, une soirée traditionnelle avec conteur de légendes de Savoie ou groupe folklorique "Sabaudias" se déroule dans la salle la Châtelaine.

Le retour des voyageurs est à nouveau salué par l’orchestre champêtre "les Tradisons", et un vin chaud et chocolat chaud sont offerts à tous sur la place de l’église. Cette soirée met en valeur les traditions de la vie locale, et les vacanciers peuvent une fois de plus constater que, même si la station s’est développée de façon réfléchie, les gens du village sont toujours présents et participent aux manifestations locales.

Répondre à cet article