Quentin et Dorian réclament des aménagements

samedi 24 mai 2008.
 

Chevenoz

Ils ont 16 et 19 ans, atteints d’une maladie génétique qui est la leuco dystrophie, Quentin et Dorian sont dans l’obligation de se déplacer en fauteuil avec tous les inconvénients que cela peut représenter. Avant les élections municipales ils ont sollicité tous les candidats des deux listes de Chevenoz, pour qu’ils rendent accessibles aux personnes à mobilité réduite la mairie et l’église, puis ils ont accompagné leur demande d’une requête particulière celle de ne pas gravillonner la route « du Plan » qui dessert la maison des parents « car le goudron par grosse chaleur se colle à nos roues, nos mains et vêtements ». Et les deux garçons terminent leur courrier « merci de bien vouloir nous écouter ». Si Marc Francina le député a répondu d’une façon rapide, dans la famille Charles, c’est la déception car ni le Conseiller général, Pascal Bel, ni le nouveau conseil se sont manifestés auprès d’eux si ce n’était pour leur dire qu’ils avaient bien reçu leurs appels. Interrogé, le maire, Maurice Lausenaz-Gris nous répond qu’il a bien entendu le message, qu’il interroge les services de l’Etat et du Conseil général pour aider au financement des travaux susceptibles d’être engagés. « Je vais écrire à la famille Charles pour les informer des démarches » nous précise le maire.

(JPEG)