Action de solidarité chez les moniteurs de l’E.S.F.

jeudi 13 février 2003.
 
Vendredi soir près d’une centaine d’enseignants des disciplines de la glisse de l’école du ski Français étaient réunis avec leurs familles pour leur repas annuel. Moments privilégiés dans une ambiance joyeuse a l’hôtel Le Rucher à la Chapelle d’Abondance. Le choix de l’établissement étant que les moniteurs voulaient témoigner leur sympathie à l’une d’entre elle Jacqueline Maxit qui dispensait des cours depuis une vingtaine d’années à Châtel et qui fut victime fin décembre 2001 d’un très grave accident de la circulation. "Jacqueline" cette battante se déplace en fauteuil, les personnels de l’école du ski Français voulait manifester leur sympathie à l’égard de leur amie et les membres du comité de gestion avec l’accord unanime de tous décidèrent de remettre un chèque de soutien pour permettre l’acquisition d’un "verticalisateur", matériel tant nécessaire à "Jacqueline" Daniel Rubin le directeur de l’E.S.F. de Châtel rappela que ce repas existe depuis 1995, année où fut fêté le doyen des moniteurs "Camille Bovard". D’un effectif permanent d’une cinquantaine de personnes l’école de ski verra son effectif atteindre les quatre vingt femmes et hommes pour les vacances de Février, si la majorité sont de Châtel, quelques uns viennent des communes de la Vallée. Au cours de la soirée Charles Grillet-Aubert fut sollicité pour chanter, après qu’il fut mis à l’honneur en même temps que son compagnon Théo David qui a eux deux totalisent 81 années d’enseignements des sports de glisse, c’est autant dire qu’il en ont vus des élèves. Ce repas de l’amitié fut apprécié par tous.