LES 100 ans de Alice Laplace

samedi 1er mars 2008.
 

CHEVENOZ

Vendredi 22 février en fin d’après-midi c’était réception au chalet de Maurice et Michèle Mercier « au Rochy » à Chevenoz, pour honorer la maman de Michèle à l’occasion de son centenaire. Très coquette, à l’esprit joyeux, Alice Laplace accueille avec beaucoup de sympathie les officiels, Pascal Bel le conseiller Général, Maurice Lausenaz-Gris maire accompagné des membres du conseil. Madame Laplace raconte volontiers qu’elle aime le sport et particulièrement le football et le tennis. « Mercredi elle me dit en regardant la télévision « qui joue ? » « c’est Lyon » « alors tu n’éteins pas je regarde » et comme elle s’est endormie devant le match le lendemain matin elle m’a demandé qui avait gagné » explique Michèle. « Il y a en a qui prennent de méchants jetons » dira avec le sourire Madame Laplace qui à élevé ses quatre enfants. Elle perdit ses trois garçons, puis elle alla travailler aux Halles de Paris avec son époux dans la vente de fruits et légumes. Depuis une quinzaine d’années, au décès de son mari, elle alla habiter chez sa fille. Elle est suivie et assistée des aides ménagères de l’ADMR et soignée par son kiné. Le maire félicita cette troisième centenaire qui aura marquée la vie du village. Alice Laplace fait l’admiration. « Elle fait encore les mots fléchés » confie son aide ménagère. Et autour d’elle s’alimentent les conversations sur sa fidélité à Roland Garros, les chansons dont elle veut conserver la mémoire des airs ; pendant ce temps une des 6 petits-enfants, Samantha 9 ans est bouche bée devant son illustre aïeulle, qui trempa ses lèvres dans un verre de champagne et apprécia le gâteau d’anniversaire.

(JPEG)