Le maire annonce qu’il repart aux municipales

lundi 28 janvier 2008.
 

CHATEL

Dimanche midi après la messe, c’est en présence d’une assistance composée en grande majorité de résidents et quelques vacanciers, les Châtellans pouvant se compter sans difficultés du fait qu’ils n’étaient pas nombreux que le maire présentait ses vœux à la population. Il précisa l’obligation de réserve du fait des élections à venir qui lui interdit de faire un bilan et d’évoquer les travaux réalisés. « Châtel est une commune touristique, elle est une vraie entreprise et tout comme les entreprises elle doit investir régulièrement pour ne pas être dépassée par le temps ; on a autour de nous des exemples d’autres communes et l’on se laisse dépasser sans pourvoir rattraper le retard ». Le maire expliqua que les travaux sont financés par les impôts et les aides du Conseil général, la Région. « C’est toujours nos impôts » ajoutera Philippe Thoule, avant de préciser qu’avant 2001 la commune de Châtel avait recours à l’emprunt pour financer le manque de trésorerie ; à partir de 2002 il n’y a plus eu besoin de cet emprunt, ce qui a permis de baisser les charges financières. Il fut question d’une dette de 2 000 000€ de la Saem qui a été entièrement remboursée à la commune puis d’une énumération des taxes en hausse ou en baisse. « On est quand même, satisfaits, nous les élus, de tout cela, qui marche relativement bien », ajoute le maire avant de déclarer « Pour ceux qui en doutait je voudrais vous annoncer qu’effectivement je me représente pour les élections municipale avec une équipe de conseillers sortants et de nouvelles têtes ». Le conseil actuel était représenté par un adjoint qui repartira et un autre, Maurice David-Rogeat (président du syndicat intercommunal) qui ne repart pas à Châtel.

(JPEG)
(JPEG)