Conseil municipal : fin de débat animée

lundi 7 janvier 2008.
 

CHATEL

Le dernier conseil de décembre s’est déroulé sur un ton détendu tenant compte qu’aucune opposition ne s’est manifestée. Changement en fin de séance à la réponse des questions écrites à l‘avance par l‘ancien maire André Crépy. Celui-ci fut affligé d’une leçon de morale sur l‘assiduité à participer aux réunions des commissions. Il eut l’audace de solliciter des informations sur les permanences médicales « Les médecins ne veulent plus venir dans nos régions, il faut que les administrés changent leurs habitudes » répondra le maire. Une question concernait les D.I.A (déclarations d’intention d’aliéner) des observations désobligeantes sur un bien familial du requérrant. L’évolution de la taxe de séjour (en 2000 elle rapportait 133 000.€ et en 2006 155 000€ soit en 6 ans une augmentation de recettes de 2,75 % sans changement du taux) est-il précisé. .Pourquoi n’y a-t-il plus de réunions du PPR, PLU ?, demandera André Crépy . « On attend le résultat de la contre étude » ; L’affaire du prud’homme avec M. Ruffet , « elle n’est pas du ressort du conseil municipal mais celui de la SAEM, là je ne peux pas te répondre » indique Philippe Thoule, « La Saem nous appartient et quand il faut voter les crédits on les vote » ajoutera visiblement insatisfait l’ancien maire. La démonstration était donnée que poser des questions en séance publique énervait quelque peu.