A défaut de paiement les travaux de l’orgue interrompus

jeudi 6 décembre 2007.
 

ABONDANCE

Le mois dernier le Dauphiné Libéré s’est fait l’écho du démarrage des travaux de remise en état de l’orgue d’Abondance suite à de graves dommages subits par l’instrument pendant la rénovation des peintures de l’abbatiale en 2003-2004. « Cette remise en état a été confiée par une commande de la municipalité à la manufacture des grandes orgues de Génève (successeur du facteur Tschanun qui avait construit l’orgue en 1903). Comme vient de l’apprendre l’AOA (Association des Amis de l’orgue d’Abondance créée le 15 août 2004), la manufacture des grandes orgues de Genève n’a reçu à ce jour aucun des deux règlements prévus au début et au milieu des travaux, contrairement à ce que précisait son devis auquel la commande fait explicitement référence » précise le président Patrick Farge avant d’ajouter « La manufacture qui ignore les raisons de ce retard de paiement, près de trois mois après la réception de la commande, s’est vue contrainte d’interrompre la remise en état jusqu’au règlement des sommes qui lui sont dues pour les travaux effectués ». Interrogé en l’absence du maire, Roland Dollé adjoint chargé du dossier, précise que le commune n’a aucune responsabilité de ce non paiement, il rappelle que c’est la municipalité qui a fait effectuer un constat de huissier sur les désordres constatés, qu’après les avis des experts les assurances de l’architecte des bâtiments de France et des entreprises ont désigné le cabinet Eurisk pour exécuter le protocole d’accord intervenu et faire réaliser les travaux par la manufacture des grandes orgues de Genève. « La commune n’est nullement responsable des retards de paiements » insiste l’adjoint.

(JPEG)