L’inauguration de l’usine de dépollution des eaux usées

dimanche 25 novembre 2007.
 

VALLEE D’ABONDANCE « Vous apportez un confort immédiat à vos administrés » déclare le Sous-Préfet à l’inauguration de la STEP.

Vendredi matin la neige s’est invitée à l’inauguration de l’usine de dépollution des eaux usées et des locaux du syndicat intercommunal, manifestation retardée par des problèmes d’acheminement et d’installation de matériels. Le président Maurice David Rogeat devait accueillir les invités et faire l’historique de cette construction (voir Dauphiné libéré du jeudi 8 novembre). Le directeur de la station, Hugues Poulad, apporta des éléments d’informations techniques. Le maire d’Abondance devait préciser qu’un projet était à l’étude depuis près de 20 ans dans la commune et d’ajouter « Cet investissement, le plus important à ce jour dans la vallée, est une grande avancée en matière de protection de l’environnement et du milieu aquatique, mais aussi revêt une importance capitale pour le développement de la commune qui d’ailleurs a engagé une profonde mutation en diversifiant ses offres touristiques ». Pascal Bel, Conseiller général, précisa que la vallée avait rattrapé son retard en matière d’assainissement et s’est déclaré satisfait que les communes aient pu mener ensemble un projet de cet ampleur, et de la solidarité de Châtel et La Chapelle envers Abondance qui traverse des difficultés financières. Le Sénateur Carle adressa des félicitations pour ces réalisations qui touchent un domaine très important, celui de l’eau, bien précieux et stratégique ; il rendit hommage à l’intercommunalité où il est plus efficace de se mettre ensemble plutôt que chaque commune ait voulu faire sa station. Pour le Sous Préfet « Aujourd’hui plus qu’hier nous sommes tous conscients de l’importance et de la nécessité impérieuse de préserver notre environnement, nous avons tous pris conscience que de ce que nous pensions inépuisable intarissable, devait être contrôlé, partagé, traité, si nous ne souhaitions pas manquer à terme de ressources les plus élémentaires pour vivre dans les meilleures conditions » et de conclure « Vous apportez un confort immédiat à vos administrés certes, mais plus encore vous assurez pour les générations futures une vie harmonieuse et possible dont elles vous seront gré ; en un mot vous faites du développement durable. »