Après la démission de Mr Bernard Lacroix, conseiller municipal à Châtel depuis 13 ans...

mardi 6 novembre 2007.
 

Deuxième cas de figure, après Mr Philippe Charbonnel en 2005, c’est au tour de Mr Lacroix de quitter la table du conseil, pour une raison quasi similaire basé sur la méprise et les insultes. Quel climat ! En météo, il s’agirait d’une perturbation de très longue durée. C’est en effet le reflet de l’ambiance générale dans la station et tout à pris naissance autour d’un fonctionnement bien particulier, qui n’a eu comme résultat, que de démotiver, user, empêcher et détruire l’ambiance d’un village qui a pourtant besoin d’être fédéré pour réussir. Le conseil municipal se retrouve donc à 13.

Après Philippe Charbonnel qui avait une volonté affirmée de participer au débat et a mener à bien un engagement municipal pour lequel les chatellans lui avaient apporté leur soutien, voila le tour de Bernard Lacroix de partir. Lui s’est bien impliqué dans la commission dont il avait la charge, le fleurissement de la commune. Son engagement, sa main verte en ce domaine, son implication auprès des ouvriers municipaux chargés de cette mission auront permis cette année à Chatel, d’obtenir la distinction régionale de la 3ème fleur. Voilà les remerciements d’un maire auprès d’un conseiller municipal qui a parfaitement accompli sa mission. (lire dans réaction sur www.nicolasrubin.com le texte consacré à la réunion du conseil du 5 septembre et 24 octobre 07.)

Nicolas RUBIN sur www.nicolasrubin.com