Vierge et dette au conseil municipal

jeudi 1er novembre 2007.
 

ABONDANCE

Mercredi soir les élus étaient réunis autour du maire Serge Cettour-Meunier qui laissa la parole aux rapporteurs des diverses commissions. L’urbanisme qui se réunira dorénavant tous les 15 jours pour répondre aux exigences de la nouvelle loi sur les permis de construire. La culture où il sera fait un état de traitement de la Vierge coût 3 180,36 €, il sera attendu le résultat de l’expertise pour savoir s’il y a lieu d’engager une souscription publique, le conseil général sera sollicité financièrement. Quant à l’orgue les dépenses de remise en état sont couvertes par les assurances. La commission des bois et forêts propose la validation des coupes de 6 lots pour 2008 ; Michel Peillex, Dominique Rey et Denis Berthoud sont désignés pour contrôler les régularités. La dette : poursuivre les négociations

Le maire devait donner le compte-rendu de la visite auprès des services financiers du Conseil général concernant la dette des remontées mécaniques ; les mensualités de juillet à septembre ont été prises en compte, il sera redemandé pour avril, mai et juin. Les frais de pénalités ne seront pas pris en compte. Un nouveau montage financier sera présenté en vue du règlement de l’emprunt du Crédit agricole. Le conseil municipal approuve l’avant- projet définitif pour la réhabilitation de l’ancienne gendarmerie (2 230 000€). Le maire insiste pour que le contrat d’objectif soit concrétisé et que les pourcentages des aides figurent dans celui-ci, il s’agit pour l’instant que d’éléments verbaux. Des dossiers de demandes de subventions seront faits séparant les parties de l’office de tourisme aux bureaux de la mairie. L’état des locaux nécessite que les décisions soient prises au plus vite.