“Adeline” la centenaire vient de nous quitter

jeudi 16 janvier 2003.
 
C’est lors de la cérémonie des voeux à la population que Roger Petitjean informait l’assistance du décès, la veille, de la doyenne du village et première centenaire “Adeline Tagand” qui fut honorée le 30 juin dernier par le conseil municipal, sa famille, ses très nombreux amis, voisins, habitants de la commune et d’ailleurs. C’est dans la chaleur de sa maison où elle habitait toujours que “Adeline” est décédée entourée des siens. Cette femme alerte faisait l’admiration de Vacheresse, car le vie ne fut pas des plus faciles ; elle devenait veuve quelques mois avant que naisse Louis. A 96 ans elle fendait elle-même son bois et arrachait ses pommes de terre, elle tricotait admirablement. Elle portait en elle la générosité et savait ce qu’elle voulait celle que l’on appelait affectueusement et avec respect "Adeline", et ne perdait jamais l’occasion de répondre du tac au tac à son fils. Elle évoquait régulièrement les dictons "il y a deux choses que l’on ne peut changer : le temps et les gens" ou encore "il vaut mieux rien faire que mal faire" ; les paroles de la sagesse se sont tues. A sa nombreuse famille notre journal présente ses sincères condoléances.