Glissement de terrain : étude du sol engagée

dimanche 14 octobre 2007.
 

CHÂTEL

Suite au glissement de terrain le 19 septembre ayant emporté un chalet sans faire de victime (voir nos différentes éditions) une étude de sol a été engagée à la demande de la mairie. Lundi et mardi des spécialistes de la société Courtoisondage de l’Isère ont procédé à un forage en vue de rechercher la portion la plus dure. « On fait des essais pression métrique, pour voir la résistance des sols, la portion la plus dure pour voir si par dessus cela peut encore partir au pas, savoir sur quoi c’est posé, de quoi c’est composé et vérifier s’il y a de l’eau, ici on l’a trouvée entre 4 à 5 mètres », précise l’un des techniciens. Le terrain est tellement imprégné d’eau que la foreuse, d’un poids de 2 tonnes, s’est enfoncée en sol et il faudra faire appel à un engin pour la dégager. Un enregistrement de paramètres donne toutes les données du terrain, pas la composition, mais la résistance, le sol est sondé à 8 mètres. « En forant nous envoyons de l’air sous pression ce qui fait remonter tous les échantillons de terrain en profondeur, à 5 m 48 on rencontre de la roche fracturée » ajoutent les spécialistes. Les hommes de terrain font remarquer que le terrain bouge avec les vibrations de la machine ; en spécialistes ils restent septiques et laissent le soin à ceux qui sont habilités de tirer les conclusions de cette expertise.

(JPEG)