L’accord du contrat d’objectif engage le chantier d’Offaz

lundi 8 octobre 2007.
 

Abondance

Depuis près d’une semaine les engins travaillent sur le site de la plaine d’Offaz à Abondance, ce qui n’a pas manqué d’alimenter les conversations puisque le projet d’un espace ludique intervient après la décision du conseil municipal de fermer le domaine skiable de l’Essert. Le maire devait expliquer mercredi 26 soir au conseil municipal la rencontre avec le Conseil Général et surtout donner connaissance du courrier reçu le 25 septembre de Denis Boucher vice-président chargé du sport tourisme, qui rappel la réunion au Conseil général du vendredi 14 septembre, où le maire a pu présenter les projets de reconversion suite à la décision du conseil municipal de fermer le domaine de l’Essert. « Vos projets s’articulent autour de plusieurs axes : l’aménagement ludique de la Plaine d’Offaz, la restauration de l’ancienne gendarmerie, l’aménagement de la place centrale, l’aménagement du pourtour du lac des Plagnes, la réalisation d’une salle polyvalente. La commission a rendu un avis favorable sur l’ensemble des propositions et notamment sur l’aménagement de la plaine d’Offaz que la commune souhaite engagée rapidement dans la perspective d’une mise en service pour l’hiver 2007-2008. Sur ce dossier précis le taux de subvention est de 50% a été proposé sur les deux phases de travaux ». Le vice-président devait préciser ensuite que la commission rappelait les conditions de mise en place du contrat d’objectif, la subvention est plafonnée au montant moyen du chiffre d’affaire annuel des remontées mécanique 500 000€ pour Abondance. Il a proposé une aide départementale plafonnée de 1 500 000 € pour l’ensemble du contrat, le coût de l’objectif global est de 4 825 000 €, sans compter le démantèlement du domaine skiable de 200 000€. Il est tenu compte de la volonté de la municipalité de s’engager sur un projet de reconversion.

REPERES

Coût projet d’Offaz : première tranche 480 000 € comprenant le terrassement, un tapis de 120 m sur pente constante de 14 %, (91 905 ht), une piste de 30m de large sur 120 m de long côté forêt, puis une piste à luges, 7 enneigeurs (perches) alimentés selon les volumes autorisés sur le Malève ou réseau d’eau. Le second tapis de 140 m .sur une pente de 18 % sera implanté à l’emplacement de l’actuel téléski ultérieurement sur une seconde tranche et chiffré à 100 726 € ht. Les engins en action pour une ouverture du site à l’hiver

(JPEG)