Un glissement de terrain emporte une maison

mardi 2 octobre 2007.
 

Chatel

Un glissement de terrain emporte une maison à Châtel : pas de victime.

« J’étais chez moi quand j’ai entendu un bruit puissant, j’ai pensé tout d’un coup à un tremblement de terre, j’en ai encore les jambes qui tremblent » nous dira Hugues, un des habitants de la route de Thonon à l’entrée de la station de Châtel. Il était aux environs de 18 h 10 quand une entreprise travaillait en haut d’un terrain pentu, au lieu-dit « Les grandes mouilles » à Châtel. « J’ai senti ma pelle légèrement glissée alors que, au-dessous de celle-ci un glissement de terrain emportait un chalet plus bas » précisera le conducteur de la pelle. Hugues qui est également pompier s’est précipité dans la rue et s’est assuré auprès des personnes présentes qu’il n’y avait pas de victime ; il lui a été répondu qu’il n’y avait personne à ce moment. La scène est impressionnante, la route entièrement recouverte des restes d’un chalet : il s’agissait d’une résidence de vacances fermée appartenant à des anglais, au numéro 996 route de Thonon. Les enquêtes qui sont engagées expliqueront les causes exactes de cette coulée de boue. Déjà sur place on pouvait entendre les témoignages de colère des habitants du quartier qui avaient déjà protesté contre la construction de deux chalets sur ce terrain marécageux. Sur les lieux on notait la présence des pompiers de Châtel, le spécialiste Bernard Gay du conseil technique de sauvetage et de déblaiement, le lieutenant Sastre commandant adjoint de la compagnie de Thonon, le services des routes, le conseiller général Pascal Bel, différents élus de Châtel et le service des RTM. La route restera fermée pour la nuit, un cordon de sécurité sera mis en place ainsi qu’une surveillance pour éviter tout pillage.

(JPEG)