Le maire accuse publiquement son conseiller

mardi 25 septembre 2007.
 

CHATEL

Après avoir au préalable déjà déclaré la séance du conseil close, (voir nos précédentes éditions), à chaque fois un conseiller sollicitait la parole, cette fois pour demander des explications sur l’opération zone semi piétonnière. Après le rappel à l’ordre que la question n’est pas inscrite à l’ordre du jour, le maire souligna qu’il avait des devoirs mais aussi des droits dont celui de prendre des arrêtés sous sa responsabilité sans avoir besoin de convoquer un conseil municipal. L’avis des adjoints avait été demandé pour mettre la rue en voie piétonne. La discussion dégénéra quand le maire reprocha le manque de franchise de son co-listier et qu’on l’avait mis en garde qu’il avait une brebis galeuse dans son conseil ! Le clou fut enfoncé quand le premier magistrat municipal accusa le conseiller d’enlever les barrières le soir. Irrité le conseiller demanda des preuves et qu’il se réservait le droit de déposer plainte. Un autre conseiller s’éleva contre la décision qui favorise certains commerçants du centre. Nous présentions un conseil agité il aura été d’un niveau exécrable.