Les tarifs du secours en montagne au Conseil Municipal

jeudi 9 janvier 2003.
 

Le conseil municipal lors de sa séance de décembre vient de décider de la création d’un budget annexe pour le service public de transport de personnes, puis accepter de passer une convention à intervenir avec la SEML « Sports et Tourisme » pour le remboursement d’une partie des frais de fonctionnement du service de transport de personnes. Il adopté les décisions modificatives du Budget Primitif 2002 : des services annexes des remontées mécaniques, équilibré en fonctionnement pour un montant de 5 000 € et en investissement pour un montant de 25 000 €, du parking équilibré en fonctionnement pour un montant de 12 600 € et du patrimoine portant sur un ajustement lors de la conversion en Euros, ainsi que du budget principal de la commune équilibré en fonctionnement pour un montant de 23 000 € et en investissement pour un montant de 1 810 500 €.

Dans le cadre de l’organisation des secours pour la saison qui vient il est décidé de passer un marché de service : avec la Société Mont-Blanc Hélicoptères pour les prestations de secours héliportés et la Société Ambulances Alpines pour les évacuations des skieurs accidentés par ambulances depuis le bas des pistes jusqu’aux centres de soins appropriés. Les tarifs sont fixés pour les interventions des Services de secours sur les pistes balisées de ski alpin, de fond et de randonnées, aux opérations de secours héliportés, moyennant un dédommagement forfaitaire des pisteurs secouristes d’un montant de 53 €, facturé pour chaque intervention, aux transports par ambulances, moyennant une majoration de 10 % des tarifs du prestataire pour les frais de gestion, et prend acte du forfait inchangé pour une prise en charge par le SDIS en cas de carence d’ambulances. Par ailleurs le conseil a enterriné les dispositions du plan de secours des pistes, et confié aux sociétés Blugeon Hélicoptères et Mont-Blanc Hélicoptères en complémentarité les missions de largage d’explosifs pour le déclenchement préventif des avalanches. A SUIVRE