La « remuée » en Vallée d’Abondance

samedi 11 août 2007.
 

VALLEE D’ABONDANCE

Dans le monde des agriculteurs de montagne il existe des moments forts, « l’emmontagnée et la démontagnée » mais ce dont on ne parle moins c’est la « remuée » car si bon nombre part de leur établissement de village de courant mai à octobre il est nécessaire, pour permettre aux troupeaux d’avoir suffisamment à paître, de changer de lieux de vie au bout d’un certain temps. Samedi matin nous avons accompagné un alpagiste de la Vallée d’Abondance au pied du Mont de Grange « Aux Mattes » à 1930 m Annick et Philippe levés pour l’occasion à 2 h 30 du matin pour accomplir les différentes tâches liées à la production du fromage, et aux changements de résidence de montagne en vue d’être présents à la Belle Dimanche de Plaine Dranse (dimanche 19 août). Ceux-ci furent rejoints par des membres de la famille, mais aussi Maurice un occupant voisin aux « Crottes » sur le territoire de La Chapelle d’Abondance. « Je me suis lié d’amitié avec cette famille car elle a redonné vie à ce chalet d’alpage des Mattes, ils ne parquent pas seulement le troupeau, ils y vivent » précise cet amoureux de la montagne, moniteur de ski, que l’on voit encore à la montée du Linga en ski d’alpinisme et d’ajouter : « Ce que j’aime chez eux c’est cette convivialité ». Ceci est une habitude chez les agriculteurs de montagne, on ressent un esprit dans la profession et sur le passage des troupeaux pour la « rémuée » les collègues et amis installés sur le parcours attendent et offrent le petit blanc en cours de route. A son terme, au bout de 2 h15 de marche, c’est autour d’un casse croûte que tout le monde se réunit, pas pour refaire le monde, mais pour vivre un moment familial, d’amitié et de convivialité, des temps forts simples perpétués par les amoureux de la montagne, dont les touristes aiment aller à leur rencontre.