Les touristes privés du ski mémory

jeudi 2 janvier 2003.
 
On le redoutait dans la station, les moniteurs de l’école de ski française se sont prononcés lors de l’assemblée générale, pour une année de sommeil dans le spectacle des Jeux Olympiques d’Albertville acquis auprès de son concepteur et réalisateur Jean-Lou Courtier. On estime à 20 000 le nombre de visiteurs l’hiver dernier, on a même compté un certain soir quelques cinquante cars stationnés amenant les groupes constitués de la vallée et d’ailleurs pour assister à cette production de la “fabuleuse histoire du ski” propriété en tiers de la société des remontées mécaniques, de la mairie de par l’office de tourisme et l’E.S.F. Sur la décision les avis sont partagés à l’école de ski française, car c’était une belle aventure pour ces femmes et ses hommes, avec des publics reconnaissants. Si les relations sont devenues plus détendues entre le maire et l’E.S.F. il n’empêche que beaucoup pensent que dans l’intérêt de la notoriété de la station des efforts auraient pu être faits et que Châtel aurait pu se passer d’une publicité aussi négative. Côté des “pulls rouges”on répond que les autres animations traditionnelles seront assurées. Cette mésaventure servira d’exemple pour les co-productions à venir où des garanties seront définies en cas de désistement d’une des parties pour que les spectacles ou évènements puissent se poursuivre.