Circulation de 4x4 : pétition de 300 signatures

mardi 24 juillet 2007.
 

CHATEL

Dès qu’ils ont connaissance de l’inscription à l’ordre du jour du conseil de mercredi soir de l’approbation du plan de circulation des véhicules 4X4, des Châtellans se sont manifestés, et l’un d’entre eux, Etienne Rubin, a fait circuler un courrier qui dénonce « un plan qui viserait à interdire ou réglementer la circulation de ces véhicules spécifiques, faits à l’origine, pour la montagne et les gens qui y habitent, y travaillent, y vivent. Chaque jour, les interdits prennent du chemin, chaque jour, nos libertés sont atteintes par ceux qui croient que réglementer à outrance apporte de vraies solutions » écrit Etienne Rubin qui précise aussi que prendre une décision inadaptée, serait équivalent à pénaliser aussi les personnes à mobilité réduite ou celles dont l’état de santé les empêchent de se déplacer et de fournir un effort physique minimum et aussi d’ajouter « Les gens de la montagne n’ont pas attendu des conseils de qui que ce soit pour défendre leur patrimoine et l’entretenir ».

Les élus sursoient à la décision

Au conseil, le maire s’est bien dispensé de faire état des près de 300 signatures déposées en mairie. Autour de la table des élus, des voix se sont faites entendre pour encourager l’initiative des Châtellans, dénonçant la démarche du SICVA à la demande de l’ONF (loi montagne). « On ferait mieux de s’occuper de l’état de nos forêts » dira André Crépy en colère et d’ajouter : « C’est nous qui avons fait les aménagements et aujourd’hui on aurait plus le droit d’aller dans nos montagnes, non, non, et non ». Embarrassé, le maire déclare « Qu’est ce que l’on fait, on refuse alors ? ». Un sujet dont on risque encore d’entendre parler.

(JPEG)