Le projet de liaison Super Châtel / Linga suite... : Quand il est fait état « De lourdes contraintes administratives... » !

jeudi 12 juillet 2007.
 

Tel est le titre de l’article consacré au projet de liaison Super Châtel /Linga dans le bulletin d’informations municipales de juillet 2007 qui sera distribué dans toutes les boîtes aux lettre à partir du 16 Juillet. Plan à l’appui, il est possible aujourd’hui de voir que le tracé arrive bien en bout de digue du lac de Vonnes ce qui est pour moi, une erreue d’appréciation des besoins et des attentes de la clientèle. Ce tracé est créateur de difficultés et d’obstacles et il n’est en rien conforme au principe de facilitation des liaisons dans les portes du soleil, voulu par l’ensemble des exploitants et confimé par toutes les enquêtes de satisfactions. Le client souhaite déchausser le moins possible, ce tracé lui offre un seul choix, celui de le faire... L’exploitant du domaine skiable souhaite qu’on lui facilite la tâche pour satisfaire les clients, on lui complique... Les contraintes administratives sont le résultat d’un tracé inadapté, contraignant et qui entretien les désaccords avec les propriétaires fonciers, eux même qui contestent ce choix en proposant une solution plus viable et plus fiable, celle de réaliser cette piste en amont afin de rejoindre la partie haute du lac de vonnes. Voila la vraie raison du blocage de l’avancement de ce dossier, qui je l’espère, ne verra pas le jour dans cette version... Ce projet est aujourd’hui amputé par le refus du CDERST d’autoriser la commune de réaliser un barrage d’altitude afin de répondre aux besoins de la neige de culture sur Super Châtel et par la même occasion, de cette tant attendue liaison. Constat d’échec en tout genre....

Nicolas RUBIN www.nicolasrubin.com