Sans titre

vendredi 25 mai 2007.
 

ABONDANCE

Premier magistrat municipal de 1983 à 1989, Jacques Pignier nous déclare :

« C’est une évidence, Abondance ne figurera plus sur la liste des stations françaises de sports d’hiver suite à la récente décision du Conseil municipal de fermer les remontées mécaniques. Certes les difficultés financières existent mais d’autres communes n’ont-elles pas rencontré les mêmes difficultés, peut être pires encore ? Elles ont su retrouver l’équilibre à force de volonté, de ténacité, d’imagination...Ce n’est pas une fatalité ! Certains élus municipaux, issus de plusieurs mandats, portent une lourde responsabilité ne n’avoir pas assorti à ce bel outil qu’était le domaine skiable à une croissance à laquelle la commune était naturellement destinée. Le processus de développement immobilier déjà engagé a été interrompu privant ainsi le domaine skiable d’un apport de clientèle et la commune de ressources financières (des projets, semble-t-il, seraient encore dans les tiroirs en attente d’avis..). La nouvelle orientation culturelle qui voudrait être donnée sera-t-elle suffisante pour faire vivre la commune, son tissu de commerçants et d’artisans et ses administrés ? Les conséquences de cette décision si importante ont-elles été bien appréhendées ? Un sursaut est encore possible ! C’est mon vœu le plus cher.