« Engagez-vous nous vous suivrons »

mardi 22 mai 2007.
 

ABONDANCE

Au débat du conseil municipal de mercredi (voir notre édition de vendredi 18 mai), le conseiller général Pascal Bel devait évoquer les aides du Département sur les projets à venir Plaine d’Offaz, Lac des Plagnes, réhabilitation de la ferme dOffaz. Une estimation d’investissement pour la commune est de 1 048 000 €, le Conseil Général apportera 628 8000€. A cela s’ajouteront les grands travaux de l’aménagement de l’ancienne gendarmerie pour accueillir la mairie et l’office de tourisme qui seront pris en charge par le contrat d’objectif comme la salle polyvalente. Il sera nécessaire d’échelonner ces projets sur plusieurs années. « En 2005 le Département s’est engagé à vous apporter 2 500 000€ » précisera le conseiller général de la vallée, qui engagea la commune à, très rapidement, déposer des dossiers afin de permettre de débloquer des subventions qui sont en attente et de déclarer « Engagez-vous nous vous suivrons ». Au cours de l’assemblée on pouvait sentir une certaine tension ce qui valut à Pascal Bel un peu agacé de déclarer « Vous jouez un peu trop sur les mots ». Le conseiller général devait évoquer la future gendarmerie pour dire que le gouvernement a décidé un décret de loi par lequel les agents de l’Etat ne doivent plus habiter en zone à risques et qu’il y avait la nécessité de trouver un nouveau terrain, sinon elle s’en va. Pour l’Abbaye et l’acquisition de la propriété Gay, il est proposé de mener les accords en vue de l’acquisition en soutien avec le Département. Le conseil est informé qu’une subvention du 25 août 2003 de 44 421 € va s’arrêter en juin et pour laquelle il n’est pas en possession de devis. Les autres dossiers concernaient l’étude des permis de construire, des travaux et l’acquisition de la maison du Val, de la rencontre avec les alpagistes, de l’embauche d’un employé polyvalent au service technique, de la nécessité de renforcer en personnel le secrétariat de la mairie. Cette séance du conseil très importante dans l’orientation de ces décisions a été marquée par le départ en cours de séance de conseillers suite à la décision de l’arrêt de l’exploitation du domaine skiable de l’Essert (voir notre édition de vendredi).

(JPEG)