L’événementiel en question

dimanche 6 mai 2007.
 

Lors de l’assemblée de l’office de tourisme (voir nos précédentes éditions), l’animation a été évoquée, et au maire de faire part de son souci quant au peu de monde lors du festival des Moquérants de Châtel Evénements. Jean-François Cruz l’adjoint au tourisme remit vite les pendules à l’heure, d’abord en excusant la présidente, puis en précisant que l’assemblée générale de cette association allait se tenir prochainement et que s’il y avait à débattre des résultats de la programmation cela devait se faire au sein de sa structure et non à l’office de tourisme. Le maire insista pour dire que (25 000 €) pour cette semaine du rire étaient trop élevés (ce qui n’est pas flatteur pour les décideurs, des gens de la station issus du conseil municipal, des associations, de l’office, de la société des remontées, de Châtel-Tour, ainsi jugés dans leurs choix).

Le maire rappela le « Ski Mémory », une animation exceptionnelle qui attirait des milliers de visiteurs.

La rémunération au lieu du bénévolat

Il proposa de revoir cette organisation en rémunérant les participants. C’est oublier un peu vite le malaise local qui fit la rupture de ce grand rendez-vous. Dans la station on garde aussi en souvenir les fêtes de la Saint-Laurent animées par les forces vives des associations, avec le comité des fêtes dissous. Les bénévoles des associations sont las d’entendre que les associations coûtent chers.

Ils dénoncent le manque de reconnaissance. On entend parfois « Il n’y a plus de bénévoles, les personnes se comportent en individualistes ». C’est tout un esprit associatif qui tente à disparaître. Cette saison d’hiver certains se sont émus de ne pas voir la programmation de la soirée des secours sur les pistes, encore un rendez-vous manqué. Quant à Châtel Evénements qui va changer de coordinateur, il faut savoir si l’on veut que cette structure fonctionne.