Mise en route de l’unité de fabrication de granulés de bois

vendredi 30 mars 2007.
 

VACHERESSE

Il y avait une animation toute particulière ce vendredi après-midi sur les 2 hectares de l’entreprise Maxit-Bois de Vacheresse, (production de sciages 17 500 m3 par an) en vallée d’Abondance à l’occasion de la mise en service d’une toute nouvelle unité de fabrication de granulés de bois (voir Dauphiné libéré du samedi 10 mars 2007).

Les très nombreux visiteurs devaient d’abord découvrir l’ensemble de l’entreprise et les différentes étapes de traitement des bois avant de se diriger sur cette unité qui devrait fournir une tonne/heure de granulés de bois 24 h/24. Maurice Maxit remercia la municipalité de Vacheresse de sa confiance il y a 22 ans et, s’adressant au maire Roger Petitjean le chef d’entreprise, déclara : « J’ai eu de la chance de vous rencontrer et vous m’avez conseillé ce terrain où nous sommes » et au maire de répondre « Vous aviez un projet bien construit ». Faisant allusion aux aides de l’Etat le maire devait ajouter « L’Etat crée les impôts et vous Monsieur Maxit vous crééz des emplois ». En 2003 trois entreprises (Chaumontet Groisy, Maxit Vacheresse, Pasquier Fillinges) donnent naissance à « Les bois du Pays » et qui représente 40 000 m3 de bois par an.

Des contacts de vente et ouverture de trois magasins

En 2004 « Les hommes du Pays » sont présents dans les métiers de construction de bois avec la marque Chlorophyl. En 2006 Energie du pays dépose la marque N’ERGYA qui aboutit à cette mise en route de l’unité granulée de bois, et l’ouverture des trois magasins de vente au Biot, (vallée d’Aulps), Pont de Fillinges, Thoiry (Ain). Des contacts de futurs magasins existent pour Lyon, Annecy, Grenoble, Paris, Chartres, Bordeaux, la Normandie puis Turin en Italie. Le premier septembre se tiendra à Vacheresse le premier salon de plein air ouvert à tous ; les visiteurs découvriront des ateliers allant du bûcheron à l’exploitation du bois en passant par l’affûteur et bien entendu le parcours pédagogique de la filière du granulé de bois, qui sera demain l’un des combustibles qui devrait de développer. Ce qui explique aussi une très belle participation d’élus à cette porte ouverte.

(JPEG)
(JPEG)