Construction d’une ligne de fabrication de granulés bois à la scierie Maxit

lundi 19 mars 2007.
 

VACHERESSE

Construction d’une ligne de fabrication de granulés bois à la scierie Maxit

C’est en 1985 que les frères Maxit de La Chapelle d’Abondance, Maurice et Constant, ouvraient une scierie à Vacheresse avec le soutien de la municipalité, en contrebas de la route départementale 22, au lieu-dit « Les Iles », en direction d’Ecotex. D’abord seuls, Maurice et Constant, ont exploité l’entreprise puis au fil des années l’établissement s’est développé ; un ouvrier, puis deux et aujourd’hui 17 personnes réparties en 3 équipes composent la société qui n’a cessé de se moderniser, s’agrandir.

N’ERGYA : une nouvelle société

Puis voici quelques mois l’idée, avec le concept de la société Energies du pays, a germé en vue de coordonner, animer, structurer et développer la filière bois énergie et ainsi valoriser des sous-produits de la forêt et de scierie. Ainsi cinq hommes, un réseau de professionnels comprenant : Marc Rihouey, Jean-Claude Chaumontet, Philippe Dodu, François Gelloz et Maurice Maxit, donnait naissance à N’ERGYA, qui devient une marque déposée. Les partenaires à venir sont les communes ou particuliers propriétaires de bois pour fournir la matière première, les bûcherons, les transporteurs, scieurs. « Nous sommes une chaîne dont chacun a son importance, nous ne pouvons poursuivre si l’un d’entre nous de cette filière n’existe plus » précise Maurice Maxit qui a laissé à son benjamin depuis quelque temps la direction de l’entreprise.

Construction d’une unité fabrication de granulés

Le sous produit du bois est maintenant pris en charge à la sortie des chaînes d‘exploitation, il passe dans un gros broyeur pour devenir copeaux, sciure qui sont aspirés en direction d’une vis sans fin, puis un séchoir pour passer dans une grosse chaudière alimentée par 20 % de la matière alors que les 80% deviendront des granulés qui seront entreposés dans un silo d’une capacité de 100 tonnes, à 18 m de haut. Cette ligne de fabrication est composée de matériels français, italien, hollandais et suisse. La commercialisation se fera en vrac par un camion souffleur ou par unités en sac de 15 kg. Un magasin est installé au Biot, les autres seront implantées à Thoiry (Ain), Pont de Fillinges (74), puis une quatrième destination qui reste à l’étude. Un réseau de promotion et de commercialisation va être mis en place, les femmes et hommes de la filières bois et énergie apporteront les conseils sur les poêles à granules, aux chaudières bois automatiques. Une grande manifestation est prévue à Vacheresse le 1er septembre prochain, un salon en plein air où les visiteurs pourront suivre les filières au départ de la coupe du bois à la production du granulé avec les expositions des matériels adaptés au chauffage naturel. Un événement dont nous aurons en son temps l’occasion de reparler