Faits et méfaits en vallée d’Abondance

vendredi 16 mars 2007.
 

Châtel

Agression contre une contrôleuse des remontées

Jeudi dans le courant de la matinée sur une des installations du Linga à Châtel, une contrôleuse de la société des remontées mécaniques de Châtel, qui intervenait pour demander à un touriste son forfait suite à une panne informatique fut copieusement insultée par un homme de nationalité hollandaise, la bousculant avec ses skis avant de lui donner un coup de poing sur l’épaule. L’agent de contrôle devait consulter un médecin ; aucune incapacité de travail n’a été relevée, cette dernière a déposé plainte auprès de la gendarmerie d’Abondance.

ABONDANCE

Violence chez un couple de vacanciers

Mercredi vers 19 h 30 à Abondance des touristes dans une résidence devaient entendre des cris en provenance d’un appartement en vis-à-vis puis aperçurent une silhouette qui paraissait frapper quelqu’un. Cette scène était suivie de hurlements d’enfants. L’alerte fut donnée à la gendarmerie d’Abondance qui s’est trouvée en présence d’une femme ayant visiblement pris des coups et souffrant de plaies au visage et aux lèvres. Après avoir consulté un médecin elle fut évacuée sur l’hôpital de Thonon. L’homme violent, d’une trentaine d’années originaire de Mulhouse fut mis en état d’arrestation ; les deux enfants, un garçon de 7 ans et une fillette de 11 ans, furent recueillis à la gendarmerie en attendant que la victime qui est une amie de leur père soit ressortie de l’hôpital. L’homme violent en comparution directe jeudi après-midi devait écoper de deux mois de prison ferme, il fut conduit à la maison d’arrêt de Bonneville. La femme battue que sa mère était venue rechercher a regagné Mulhouse avec les deux enfants qui seront confiés à la grand-mère paternelle.

ABONDANCE

Vols dans une colonie

Cinq jeunes enfants en séjour dans un centre de vacances à Abondance ont été victimes de vols de lecteurs Ipod, d’un porte-monnaie contenant 60 €, montres. Le directeur de la colonie après avoir réuni tous les vacanciers a pu faire restituer dans l’anonymat les objets dérobés. Il n’empêche que les auteurs des vols, deux mineurs originaires de Strasbourg ont été identifiés et interrogés. Ils recevront une convocation du juge des enfants de Strasbourg.