300 secours sur les pistes, la prudence s’impose

dimanche 4 mars 2007.
 

Chatel

La journée de mardi dernier fut importante en matière de secours sur les pistes des domaines skiables de Châtel, puisque les personnels de secours sont intervenus 30 fois dont certaines pour des blessures graves (fémur, traumatisme crânien, un éclatement de la rate, une crise cardiaque suite à une chute, la victime un jeune allemand est décédé, voir nos précédentes éditions). Il nous a paru intéressant de faire un premier bilan après la seconde semaine des vacances de Février. Arrêté à la date du 20 février le compteur des secours effectués par les pisteurs secouristes de Châtel s’élève à près de 300. « On reste dans les proportions habituelles en nombre mais la gravité tant à s’élever quelque peu. » nous précise Nicolas Rubin directeur des pistes tout en ajoutant les données suivantes : 55 % des interventions se font par beau temps quand 26 % se font sous ciel couvert ou lors des chutes de neige. 37 % concernent un sol dur.

« Un manteau neigeux glacé dû aux faibles chutes de neige de cette saison, trempé par la pluie tombée à haute altitude ont été favorables à la création d’une surface de glisse accidentogène ! »

Côté traumatismes, les articulations sont les plus exposées. Dans l’ordre : genoux, épaules, poignets et chevilles tiennent la palme avec près de 60 % des interventions devant les chocs au tibia, au dos et à la tête.