la Maison du val d’Abondance

mardi 13 février 2007.
 

Ce soir l’avenir de la Maison du val d’Abondance se joue au syndicat intercommunal

La commission Culture du syndicat intercommunal, élargie pour la circonstance aux maires de la vallée, s’est réunit pour prendre position sur l’avenir de la Maison du Val et sur sa place dans le dispositif du Pays d’Art et d’Histoire. Anne-Catherine Xouillot animatrice a résumé les négociations menées avec les coopérateurs pour séparer les locaux, qui ont abouti à un accord sur leur redistribution entre les deux structures. La commune d’Abondance a proposé au Syndicat de lui céder le terrain de la partie Centre d’interprétation pour que son activité se poursuive. Il a ensuite proposé un budget regroupant le coût de l’acquisition des locaux pour la Maison du Val, suivant la proposition des coopérateurs, le coût des travaux de leur séparation et celui de leur aménagement pour la partie ex-appartement, pour l’accès handicapés et pour la mise en conformité « sécurité ».

Les maires ont exprimé leur réticence à investir dans des murs, ce qui ne leur semble pas correspondre aux vocations du Syndicat. Ils ont néanmoins confirmé leur volonté de soutenir l’activité de la Maison du Val dans sa forme actuelle ou dans le cadre du futur CIAP (Centre d’Interprétation du Pays d’Art et d’Histoire). A court terme cela signifie que la séparation des locaux et leur acquisition par le Syndicat sont reportées. Les responsables de la Maison du Val ont rappelé que cette décision, ou cette absence de décision, ne serait pas recevable par les coopérateurs de la Cave, et que dans ces conditions il fallait redemander une convention précaire pour occuper les locaux dans l’intervalle ; en tout état de cause il faudra payer l’arriéré de charges de chauffage : 12.000 € pour 2005. Il a donc été convenu que la Maison du Val présentera une demande de subvention exceptionnelle au Syndicat, appuyée par une présentation des comptes de 2006.

La cave d’affinage sera-t-elle fragilisée ?

Les représentantes de la Cave d’affinage ont exprimé leur déception quant à l’arrêt des négociations pour la reprise des locaux. Une nouvelle réunion de la commission culturelle a appuyé un avis favorable au sauvetage de la Maison du Val tout en tenant compte des avis divergents des uns et des autres. La décision finale reviendra au conseil syndical qui se réunira ce mardi 6 février pour décider de cette subvention exceptionnelle de 12 000 €. « Si la Maison du Val ne perçoit pas ces 12000 € elle ne pourra pas rembourser les charges de chauffage à la cave d’affinage, qui ne pourra autoriser la Maison du Val à continuer d’occuper les locaux et nous devrons fermer » nous précise le président Jean-François Cruz avant d’ajouter « Ce ne sera pas une bonne affaire non plus pour les coopérateurs, je compte sur le bon sens des maires de la vallée pour éviter cette catastrophe » A SUIVRE.