Deux journées de recyclage pour les pisteurs secouristes

vendredi 13 décembre 2002.
 

Ils étaient une quarantaine de femmes et d’hommes, pisteurs secouristes de la Société des remontées mécaniques de Châtel, présents samedi matin au chapiteau du Linga pour une session de recyclage. Les stagiaires furent accueillis par Nicolas Rubin, le directeur responsable de la sécurité des pistes de la SEML qui leur présenta les moniteurs responsables des ateliers Eric Ponsot de Châtel, Isabelle Blanc Dépotex d’Abondance et le Major Jean-Baptiste Fillion du groupement des sapeurs pompiers du Chablais, responsable des formations. Les personnels sont des habitués des interventions ; Nicolas Rubin est à l’initiative des ces séances de recyclage pour permettre aux intervenants de la sécurité d’être en permanence opérationnels. Ces séances permettent d’obtenir le C.F.A.P.S.E. (certificat de formation d’activités de secourisme en équipe), la SEML ayant passé une convention avec les services départementaux d’incendie de Savoie pour former les personnels. Sur l’ensemble des secteurs skiables de Châtel ce sont plus de 930 interventions qui sont comptabilisées, c’est dire l’action importante des secouristes qui peuvent se trouver en présence de situations graves.

Les groupes de travail ont été répartis sur des ateliers de relevages, immobilisations, des questions diverses et techniques spécifiques aux pisteurs avec Eric. Le major Fillion devait intervenir sur les bilans, alertes, les arrêts cardio respiratoires, l’oxygénothérapie et Isabelle sur les cas d’hémorragies, plaies, brûlures et hygiène. Une partie des élèves, une douzaine, devait suivre une formation spéciale (D.S.A.) désibrillateur semi automatique, un matériel spécifique utilisé dans le cas des arrêts cardiaques. Ces femmes et ces hommes qui, dans une semaine seront sur les premières pistes, savent mieux que quiconque la nécessité de se tenir informer et de se perfectionner, c’est une priorité pour savoir intervenir efficacement et les pratiquants des sports de glisse comptent sur eux