Ce matin inauguration du télésiège des Combes

dimanche 14 janvier 2007.
 

Châtel

La station de Châtel va vivre en cette journée un moment important avec l’inauguration de son nouveau télésiège « Les combes ». Le premier télésiège fut réalisé en 1978, son remplacement en 1988, pour un montant de 3 707 608 Frs. L’ancienne structure est revendue à la Société argentine à Buenos Aires, pour 700 000 Frs. Cette même année voit aussi la construction des TS du Petit-Châtel, Barbossine et de Plaine-Dranse. En 2006 : nouveau remplacement du TS, pour un 6 places débrayables de marque Leitner, dont le montage a été assuré par la Société STM Pugnat. Le coût s’élève à 5 500 000 €, supporté à la fois par la SAEM et la commune. L’ancienne structure a été vendue à la station Cerdagne Puigmal 2900 ( Pyrénées Orientales).

La nouvelle structure est biplace, à pinces fixes, 6 places débrayables, de 1750 m de longueur au lieu de 1672 m, le nombre de pylônes est identique à 15, la capacité d’accueil va passer de 1200 personnes/heure à 3000. La mise en service du domaine skiable des Combes remonte aux années 1980. Ce site détient un potentiel fort malgré quelques points noirs liés à la piste : exposition plein sud (pénuries de neige) et largeur de pente insuffisante.

Une piste commerciale

A l’automne 2006, la piste, en parallèle au remplacement du télésiège, a bénéficié d’importants travaux d’aménagement pour un montant de près de 360 000 €, entièrement pris en charge par la SAEM ; la piste a donc été profilée sur environs 3/5 de sa longueur, ce choix étant motivé par l’augmentation du débit horaire et compte tenu de son exposition sud.

Ces aménagements ont permis de diminuer les incidences liées au relief, permettant aux dameurs de préparer et de maintenir en état la piste durant tout l’hiver. Ainsi, la piste des Combes intègre désormais la catégorie des pistes dites « commerciales », particulièrement prisées par une clientèle à la recherche de bonnes conditions de ski, alliant variété et accessibilité du tracé, rapidité de la structure mécanique et le cas échéant d’un bon ensoleillement. Ce secteur connaîtra sans doute encore de nouvelles mutations en 2008, avec la possible création d’une piste en direction du Massif du Géant, zone déjà très fréquentée par les adeptes du ski hors-piste. Une attention toute particulière sera donc portée sur ce secteur, tout au long de l’hiver 2007.

(JPEG)