Préfet, Sous Préfet, Président du conseil général à l’inauguration de l’abbatiale

vendredi 22 décembre 2006.
 

Abondance

Mardi en fin de matinée, le site de l’église abbatiale était le lieux de rendez-vous des différentes personnalités du département, du Chablais et de la Vallée, à l’occasion de la réception des travaux de restauration de l’église Notre-Dame-d’Abondance. (Voir Dauphiné du mercredi 6 décembre). Le maire en accueillant les représentants de l’état devait rappeler le coût de l’opération 2 180 000 € avec une prise en charge de 49 % par l’Etat, 27% du Conseil général, 20 % de la commune et 4% pour le programme européen Leader +, auxquels s’ajoutent 133 000 € pour la mise en lumière subventionnés par le fond national et de développement du territoire et 20 % par la commune ; la sonorisation ayant été prise en charge par la paroisse. Le maire en remerciant tous les partenaires espère la poursuite de cette collaboration pour permettre le traitement des peintures murales du cloître qui se détériorent à cause de l’humidité. « Je mets à votre disposition ces locaux » devait dire le maire après avoir présenté et souhaité la bienvenue aux Chanoines Réguliers de Saint Augustin, Dom Joseph le nouveau prêtre assisté des Frères Stéphane et Paul. L’architecte en chef des monuments historiques rappela les différentes étapes de la restauration et rendit hommage aux entreprises. Ernest Nycollin président du conseil général devait déclarer « Le conseil général a été heureux de participer à cette rénovation parce que nous avons là affaire à un joyaux de l’art sacré ».

Affirmer l’identité d’une vallée

Rémi Caron Préfet de la Haute-Savoie félicita tous ceux qui ont participé à ces travaux de restauration sous l’autorité de l’architecte des monuments historiques de cette belle église de la grande époque de 1280. « Restaurer ces décors peints, c’est conserver ce monument historique. Et conserver un monument historique, c’est, pour un pays qui a le sens de son histoire, un but en soi » devait déclarer le préfet avant d’ajouter « Nous savons bien aussi, à Abondance, que la mise en valeur du patrimoine culturel est un puissant moyen d’affirmer l’identité d’une vallée, de la faire connaître, de la faire aimer. C’est le sens de la convention « Pays d’Art et d’histoire » qui a été signée avec le syndicat intercommunal ». Le représentant de l’Etat rendit un bel hommage à la DRAC pour son savoir-faire et son attachement au développement culturel. Le Préfet souhaita pleine réussite à ceux qui, autour de l’abbaye, grâce à l’Abbaye, travailleront au rayonnement culturel de la Vallée d’Abondance. Les autorités devaient ensuite visiter le cloître de l’Abbaye.

(JPEG)
(JPEG)