Conseil municipal du 6 décembre 06 : Entre la marche arrière face au PPR, le chalet F Millet, les avenants aux travaux du centre...Pas de gros sujets à l’ordre du jour et un flagrant constat que les imprévus animent sans cesse le déroulement du mandat en cours..

vendredi 8 décembre 2006.
 

PPR si tu savais, tout le mal que tu nous fait...chanteraient bien volontié les élus ! Sur ce dossier, le frein est actionné par un conseil municipal devenu subitement opposé aux propositions des services de l’état, RTM et DDE. Quel insecte à bien pu les piquer ? Lors d’une réunion précédente, certains élus (4) avaient manifesté leur opposition face au projet rédactionnel du PPR. Tous les autres s’étaient alors raliés à la cause prétextant par la voie du maire "mais nous aussi on n’est pas d’accord, on a aussi des terrains, on est concernés..." Un objectivité toute relative sur un dossier ou normalement les intérêts personnels passent après les risques... Le dossier en est aujourd’hui au stade de l’attente... Le maire ayant fait savoir par courrier au préfet de Haute Savoie que " tout le conseil municipal était contre la proposition et la rédaction du RTM...". Un maire qui affirmait en réunion publique "c’est le préfet qui décide, ce n’est pas le conseil municipal, de toute manière on aura pas le choix...etc" Le préfet a donc adressé une réponse en mentionnant " vous me faite savoir votre opposition au zonage réglementaire réaliser sous mon autorité par le service RTM...la DDE et le service RTM vous présenteront prochainement le plan, vous pourrez alors faire part de vos observations avant l’enquête publique" Au maire d’ajouter " Les services de l’état on fait un PPR contraigant mais il y aura des assouplissements...mais ne vous faites pas trop d’illusion..." Ou auront lieu les assouplissements ? Pourquoi et comment des assouplissements sont-ils possible aujourd’hui ? Et bien cela entrouve une porte qu’il sera difficile de refermer ! Une rencontre pourrait être organisée prochainement avec un technicien "privé" et compétent en matière d’évaluation du risque avalancheux, hydraulique et géologique afin d’essayer de discréditer la thèse du RTM et donc des services de l’état sur ce dossier. Les études ne freinent pas le conseil municipal, les coûts non plus !

Durant cette séance, il fut aussi question d’étude. Une étude commandée pour connaître les possibilités d’aménagement du chalet Fernand Millet acquit en 2001 par préemption par la commune et toujours inoccupé ! Et bien, l’étude fait savoir que la solution est de démonter pour reconstruire vu l’état de l’habitation et par rapport à la destination "musée expositions" que le conseil municipal entendait lui donner. Le premier adjoint qui a présenté ce dossier n’entend pas tenir compte de l’étude...Une étude qui freine un peu "son" projet. "Le toit est bon mais on pourrait le refaire, on peut aménager la grange...etc". Même une remarque sur la sécurité des lieux avant de pouvoir l’ouvrir au public n’a semblé inquiéter l’élu...Encore une étude qui n’aura servit à rien vu tout l’intérêt qu’ils lui porte ! Ce dossier est donc revenu à son point de départ... Concernant les travaux du centre, un "petit" avenant de 18650 € a été voté pour prendre en charge des imprévus ! Après tout, ce n’est que 18650 € !