Le sculpteur Max Misztal s’interroge sur la vierge d’Abondance

samedi 26 août 2006.
 

ABONDANCE

Nous avions, fin avril, relaté dans nos éditions l’identification de la vierge d’Abondance du 15ème siècle volée en 1980, retrouvée chez un antiquaire en Belgique., Si cette nouvelle fut perçue avec beaucoup de satisfaction en vallée d’Abondance, la statute n’a pas été rapatriée ; le maire Serge Cettour-Meunier devait nous préciser « J’ai à nouveau appelé les services de l’office central de lutte contre le trafic des biens culturels de Paris, il m’a été répondu que l’on me tiendrait au courant ». A Châtel, Max Misztal, le sculpteur polonais, est très septique sur cette statue identifiée « Vous pensez bien que depuis toutes ces années cette Vierge est dans un autre pays, détenue par des gens autres que des antiquaires » et d’ajouter « Je pense plutôt qu’il s’agit de la copie qui m’a été dérobée, ainsi que vingt cinq autres œuvres, fin mars 2005 à Thonon ». Pour Max Misztal, il suffit de faire rapatrier la vierge trouvée en Belgique, il a des repères, des indices, qui permettront de savoir s’il s’agit de la vraie vierge ou de sa copie. Une affaire à suivre.

(JPEG)