Domaine skiable : fin de la délégation de service publique faute de repreneur solide

lundi 14 août 2006.
 
Le Conseil municipal d’Abondance vient, lors de sa réunion du 17 juillet, de déclarer, infructueuse la procédure de délégation de service public de l’exploitation du domaine skiable de l’Essert. Auparavant près d’une trentaine de personnes s’était invitée à la séance publique et le maire ouvrit le débat. Pour mémoire la commune a lancé cette procédure au début de l’année 2006 dans l’espoir de trouver un partenaire professionnel capable d’assurer l’exploitation du domaine skiable et son redéveloppement avec comme objectif d’améliorer la professionnalisation de l’exploitation notamment dans le domaine commercial, de diminuer (voire de supprimer) le poids financier du domaine skiable sur le budget principal communal (de l’ordre de 500 000 €uros par an sur les dernières années et de 630 000 €uros pour la dernière saison).  Trois repreneurs mais un seul candidat   Trois sociétés s’étaient déclarées dont deux sociétés au savoir-faire reconnu : la société Transmontagne (exploitante notamment de Val Fréjus, de Superdévoluy et du Lioran) et la société Yung (exploitante historique de Gérardmer jusqu’à la saison passée). La troisième candidature émanait d’une initiative locale de commerçants et d’habitants d’Abondance très motivés par la poursuite de l’activité du domaine skiable de l’Essert, regroupés dans le cadre d’une société en cours de constitution : la SARL Domaine Skiable de l’Essert. Cette dernière fut la seule à déposer un dossier dans le délai prévu ; les deux autres se sont désistées avant même de déposer une offre.  Un avis très réservé   La commission de délégation de service public a analysé ce dossier. Son avis a été très réservé notamment en raison du caractère incomplet de l’offre se résumant à des déclarations d’intention et des orientations générales non étayées par des éléments concrets, argumentés et chiffrés. Dans le prolongement de l’avis très réservé de la commission, « j’ai tenté d’obtenir des informations complémentaires de la part de la société notamment sur les hypothèses économiques et avait convié ses représentants pour une réunion au début du mois de juillet » déclare Serge Cettour le maire et d’ajouter .« Les représentants de la société n’ont pu produire d’éléments probants avant la réunion et ils ne se sont pas rendus disponibles pour discuter avec les élus avant le mois de septembre ». La commune ayant considéré qu’elle ne pouvait pas envisager un partenariat crédible et porteur de voies d’améliorations pour les finances communales. Rappelant que, l’absence de possibilité de liaison skiable avec d’autres stations, la faible altitude du domaine skiable, sont d’autant d’arguments qui pénalisent la station d’Abondance.« D’ici là, je vais étudier toutes les voies possibles d’améliorations de la situation communale, notamment dans le cadre d’une démarche de contrat d’objectif avec le Département de la Haute-Savoie » conclut le maire.Pour le prochain hiver la commune va poursuivre l’activité du domaine de l’Essert, de quoi rassurer pour la saison à venir et poursuivre les recherches de solutions.