Les "Maxit" d’Argentine à la découverte de leurs racines

dimanche 10 novembre 2002.
 
C’est en 1981 que Rosa, Bocha et Luis Maxit d’Argentine prennent contact avec l’Ambassade de France pour tenter de retrouver leurs familles en Haute-Savoie. Les recherches sont dirigées un premier temps vers la commune de Seytroux ; le maire de l’époque transmet le courrier à son collègue de la Chapelle d’Abondance Joseph Maxit, mais celui-ci confie la correspondance au jeune architecte du village "Bernard Maxit" et la relation s’établit, suivie en 1984 d’un premier déplacement de quelques "Maxit" et du curé d’Abondance l’Abbé Baud, puis d’un second en 1990. Et l’histoire et les souvenirs, se mettent en route ; on retrouve des archives sur l’arrivée en Argentine de Joseph dit José Maxit en 1857 accompagné de son épouse Andrée fille Peillex et de leurs deux enfants Jules 3 ans et Marie-Henriette 9 mois. Cette famille d’agriculteurs s’installa à San José, province Entre-Rios. Deux autres filles devaient naître en Argentine : Louisa et Sophia, mais c’est Jules qui assura la descendance des "Maxit" ; il eut dix-huit enfants, certains n’ont pas survécu. Rosa Maxit professeur d’espagnol effectua plusieurs déplacements en France pour approfondir ces contacts de la sixième génération. Elle est venue avec sa Mère Négra, et son frère Bocha qui exerce la profession d’Avocat ; sils séjournent à Châtel chez Edmond Maxit, ils se sont rendus mercredi après-midi à la mairie de la Chapelle d’Abondance où le maire Bernard Maxit leur a présenté les registres de naissances et mariages de leurs ancêtres ; ils ont pu découvrir avec surprise que Joseph et Andrée Peillex, les pionniers, s’étaient mariés le 24 octobre 1848 à la Chapelle c’est à dire voici 154 ans. Bernard et Sylvie Maxit ont pu commenter à leurs hôtes l’arbre généalogique de la famille qu’ils ont établi depuis le 16ème siècle. Rosa est la présidente de l’association Savoie Argentine et Présidente du centre Français en Argentine, elle était avec sa famille l’invitée samedi après-midi de l’assemblée générale de l’association Française "Savoie Argentine" à Champanges. De retour dans son pays Rosa qui parle un excellent français aura avec son frère Bocha et sa mère Négra bien des souvenirs a évoquer à tous les descendants des "Maxit" en Argentine.