Emilie Favre sur les traces de son père médaillé paralympique

dimanche 12 mars 2006.
 

VACHERESSE

Le titre de championne du monde cadette de ski d’alpinisme à Cunéo en Italie de Emilie Favre, récompense bien le travail d’entraînement de cette belle adolescente de 16 ans. Il faut dire que son premier entraîneur n’est autre que son papa, André, qui remporta en 1988 le championnat de France de ski alpinisme et fut second de la Pierra Menta la même année. Un accident de chasse en septembre 1988 le prive de l’usage de la jambe gauche qui dut être amputée. Homme déterminé, courageux à l’extrême, André Favre participa en 1992 aux jeux paralympique d’Albertville et remporta une médaille d’or aux 20 kms. (Voir le palmarès ci-dessous). Emilie chaussa les skis dès l’âge de 8 ans. Son premier podium fut la montée de Bernex alors qu’elle avait 14 ans. Etudiante en seconde au lycée Anna de Noailles d’Evian notre championne du monde reste les pieds sur terre, elle aime la musique et le sport ; elle veut persévérer dans cette discipline du ski alpinisme auquel elle se consacre les mercredi, samedi et dimanche, selon ses disponibilités, au sein du club de la vallée d’Abondance.

(JPEG)

André Favre et sa fille lors des récompenses de la montée du Linga 2005

André : nombreuses fois médaille d’or

Après les paralympiques d’Albertville il était en 1994 à Lillehammer en Norvège, il fut second au 10 km puis au biathlon. Puis en 1998 c’est Nogano au Japon, André va ramener trois médailles d’or (5 km,10 km et biathlon), à Salkhke City (USA) il sera 4ème au 5 km et 6ème au 10 km. Au championnat du monde de Sunne (Suède) en 1996 il remportera deux secondes places 20 km et biathlon, puis Cran Montana en l’an 2000 (2ème au 20 km). A noter en 1993 au championnat d’Europe de Briesbronne (Allemagne) premier au 10 et 20 km. André Favre médaille d’or de la jeunesse et des sports a été aussi 12 fois champion de France en diverses distances, il a été fait chevalier de la Légion d’honneur.