Parking : le personnel communal écrit au conseil municipal

dimanche 8 janvier 2006.
 
La décision du conseil municipal de refuser la prise en charge par la commune de places de stationnement pour le personnel a déclenché mécontentement des municipaux qui ont adressé au maire, adjoints et conseillers un courrier de deux pages pour dire : « Qu’ils étaient choqués par cette attitude de mépris vis-à-vis du personnel ». Les signataires, au nombre d’une quinzaine, interpellent les élus « Nous disposerions selon vous, et en regard des autres employés de la station, d’un privilège et s’il en est, ne s’agit-il pas, d’ailleurs, du seul et unique en disposant d’une place gratuite de parking (qui en réalité sert pour venir travailler). Les employés posent les questions ; comment expliquer que la commune, propriétaire du parking, puisse le donner gratuitement en gérance à la SAEM tout en demandant à ses propres employés de payer un abonnement ? Pourquoi l’office qui touche une subvention communale prend en charge cette dépense ? Même demande pour la société des remontées mécaniques et l’attribution d’une prime ? « De nombreux autres exemples mériteraient d’être révélés au grand jour, si notre devoir de réserve et de discrétion ne nous obligeait pas ! » précise encore cette lettre qui bien entendu nous ait parvenu par un autre circuit. Voici un sujet qui risque d’alimenter le 13 janvier la prochaine rencontre des vœux au personnel communal. Nous avons demandé l’avis du maire Philippe Thoule sur ce sujet qui nous a fait savoir qu’il s’était entretenu avec les signataires ? qu’il avait proposé au conseil une prise en charge puisque cela concernait quelques cas, qu’il y avait au sein du conseil des avis différents. Il a proposé que l’association du personnel prenne en charge ces stationnements dans le cadre de ses actions sociales des municipaux.