Titre :Le 6 octobre : La Foire d’Abondance, l’une des plus anciennes foires du

samedi 5 octobre 2002.
 

Les foires datent de l’antiquité, mais c’est au moyen âge qu’elles connaissent un grand développement. Alors elles ont lieu à date fixe et permettent aux marchands et clients de se réapprovisionner régulièrement. Cela était bien commode. Au début du XV siècle, la Savoie connaît une époque de relative prospérité, sans doute aussi la vallée d’Abondance, administrée par des chamoines augustins, venus vers le milieu du XI siècle de Saint Maurice, alors capitale du Chablais. Les abbés d’Abondance sont influents et proches de la cour de Savoie qui réside le plus souvent à Thonon. Ils obtiennent en 1424 l’ouverture d’une foire franche "libre d’impôt" à Abondance. La foire se tenait le 9 septembre, "le lendemain de la Nativité de Marie" à La Chapelle des Frasses (La Chapelle d’Abondance). Elle fut accordée par le Duc Amédée VIII, le "Comte-Duc-Pape-Evêque", le plus célèbre des souverains savoyards. Elle attirait de nombreux paysans, marchands venus de la région et des contrées éloignées et aussi du Valais proche. A ce propos il ne faut pas oublier que le Bas-Valais fût savoyard jusqu’en 1476, en totalité, et que la région située entre Monthey, St Gingolph et Rhône le fût jusqu’à la fin 1536. Au moyen âge et puis jusqu’à la fin du XIX siècle, il était plus simple de se rendre à Monthey qu’à Thonon pour commercer. Pourquoi à La Chapelle ? Parce que c’était en fait le "centre commercial de la vallée", y vivaient alors près de 500 habitants contre près de 400 à Abondance. Population importante si on la compare à celle de Thonon peuplé alors de près de 1000 habitants. La foire fondée en 1424, bien avant la fameuse foire "de Crête" de Thonon est une des plus anciennes du Chablais et de Savoie. Son intérêt historique est évident. Et puis le temps passe, au début du XX siècle, 8 foires existent les 20 avril, 27 mai, 6 juin, 4 octobre et 4 novembre à Abondance et les 16 mai, 13 septembre et 29 octobre à La Chapelle. La foire du 4 octobre, qui maintenant a lieu le 1er dimanche d’octobre suit la "démontagnée" de fin septembre. Economiquement elle était importante, les paysans vendaient : vaches, cochons, fromages... achetaient les produits, denrées, vétements, chaussures, outils, sel, cordes... pour passer le long hiver. Sans oublier pour ceux qui n’étaient à la montagne, le cochon qui sera engraissé jusque vers Noël.

Cette foire, survivance des foires médiévales est la plus importante et la plus ancienne du Haut Chablais, elle attire de nombreux visiteurs venus du Chablais, voire des régions lointaines. Sans doute, parce qu’en Haute-Savoie, et en France, c’est une des rares manifestations de ce genre où l’on peut rencontrer des vaches et des paysans... Le village d’Abondance est l’un des mieux conservé du Haut Chablais, ces vaches à lunettes, dont le berceau est la vallée sont belles, elles ont des yeux mouillés et émouvants. Mais après les avoir rencontrées plutôt que de dire à votre amie ou à votre épouse qu’elle à des "yeux de vache" ce qui était un compliment chez les grecs - relisez Homère - invitez la plutôt à manger le "Bouilli", le plat traditionnel de la foire, après lui avoir bien sur, offert un bon verre de "bourru" en guise d’apéritif. Elle vous comprendra ! JMB