Alerte pour un accident de bûcheronnage en montagne : un blessé puis recherche de personnes

vendredi 21 octobre 2005.
 

Une trentaine d’hommes et femmes étaient présents à la Revenette de Vacheresse dimanche matin pour un exercice de secours.

La société du secours en montagne du Chablais, une association née en 1954 regroupant 197 membres, était en formation pour une trentaine de secouristes, dont quatre femme, en liaison avec la gendarmerie et des équipes du groupe montagne des sapeurs pompiers ; un ensemble de personnels déjà rencontrés sur une dizaine d’interventions de sauvetage en terrain difficile cet été sur les différents massifs. Chistophe Avart, le président, avec les responsables de la commission de formation et l’équipe du Val d’Abondance, devait expliquer le thème de la rencontre « recherche et évacuation de personnes, en terrain difficile ». Le poste de commandant est établi au vestiaire du stade de football à 920 mètres d’altitude. Trois personnes, des bûcherons, sont signalées en difficulté à 1 275 m d’altitude. Une équipe de pointe de 5 personnes avec le matériel approprié de cordages s’engage sur le chemin pentu en direction de Semy. 45 minutes après la localisation des victimes il est rendu compte qu’un homme est blessé et qu’un autre est porté disparu.

Les techniques de brancardage en terrain difficile

Une équipe médicale avec le docteur Yves Prunier et cinq infirmiers ou secouristes munis du matériel de premier secours partent, tandis que le maître chien de Habère Poche sera dirigé vers un autre secteur pour retrouver la troisième victime. Un nouveau groupe d’une dizaine de sauveteurs s’engage afin de dégager le chemin et permettre la descente du blessé ; les différentes techniques de cordage sont mises en application, le brancardage se fera en partie avec 2 ou 4 porteurs selon le relief. Pendant ce temps un message radio prévient que « Mic » le berger belge growdall, chien d’avalanche, a retrouvé la personne manquante. Chacun est conscient que les conditions atmosphériques étaient idéales mais l’exercice garde tout de son efficacité. La discussion qui s’en suivit à la fin de l’exercice avait pour objectif de tirer les enseignements sur la manœuvre et de faire le bilan de l’opération. Le maire Roger Petitjean est venu saluer les membres des secteurs de Thollon, Novel, Saint-Jean d’Aulp, Bellevaux, Thonon et Abondance.

(JPEG)
(JPEG)