Catastrophe évitée à Châtel

mardi 30 août 2005.
 

Un camion de propane percute un muret : le chauffeur arrête son véhicule à la sortie de la station

« Il était 12 h 05 lorsque je sortais de la mairie et que j’ai vu passer un camion de propane laissant échapper un jet de gaz. On avait l’impression d’entendre le bruit de la balayeuse » nous déclarait hier Philippe Thoule le maire de Châtel qui, accompagné de son secrétaire général Daniel Sandra, a assisté en direct au passage du camion. L’alerte fut immédiatement donnée ; le chauffeur du véhicule, quant à lui, ayant jugé de la gravité de la situation, a eu le réflexe de sortir au plus vite de la station et c’est à moins de 2 kms plus bas en direction d’Abondance qu’il immobilisé la citerne. Après avoir livré au lieu-dit « Le boude », un des secteurs étroits du village, le camion qui redescendait a accroché un muret sous le cabinet de kinésithérapie arrachant au passage les vannes suffisamment en profondeur pour détériorer les secondes vannes de sécurité. Sur place, les pompiers de Châtel et d’Abondance, sous les ordres du Lieutenant Jean-Luc Vuarand, avec le concours de la subdivision des routes d’Abondance, de la gendarmerie, ont interdit la circulation, faisant par la même occasion ouvrir la route du Linga qui était fermée pour travaux afin de mettre en place une protection. Il a été procédé à l’évacuation du chalet le plus proche. Rejoints par le commandant Petitpoisson des sapeurs pompiers de Thonon, les équipes d’intervention se sont employées à organiser un rideau d’eau pour permettre l’évacuation en hauteur du gaz ; la citerne contenait encore 14 mètres cubes. Les sauveteurs ont effectué des relevés à l’aide d’un explosimètre pour mesurer le degré de gaz évaporé. Il a été fait appel à des spécialistes. En attendant, deux solutions paraissaient s’offrir aux secouristes : soit de transvaser le gaz restant dans une autre citerne, soit provoquer une torche.

(JPEG)