L’enfant : touriste d’aujourd’hui, et de demain

samedi 17 août 2002.
 

Une enquête, première étape d’un projet porté par le syndicat intercommunal visant à améliorer l’accueil.

La semaine passée se tenait à la mairie d’Abondance une réunion de travail organisé par le syndicat intercommunal de la Vallée d’Abondance, concernant l’accueil des groupes d’enfants. Les centres de vacances et les autres partenaires impliqués ont entendu les conclusions d’une enquête sur le poids économique des groupes d’enfants. Cette enquête est la première étape d’un projet porté par le syndicat visant à en améliorer l’accueil. Sur les 39 centres de vacances des 3 villages, 29 ont été interrogés et les résultats montrent que les centres de vacances ont un poids réel dans l’économie locale : au cours de l’année sur 20 centres, plus de 21 000 touristes furent hébergés, plus de 197 000 nuités sont comptabilisées ce qui représente un chiffre d’affaire direct de 4,2 millions d’euros. Il va de soi que les retombées sur les autres professionnels (école de ski, moniteurs d’activités, remontées mécaniques, équipements culturels) sont également considérables puisqu’elles sont chiffrées à 3,4 millions d’euros.

Des clients à part entière

Il en ressort du débat, que compte tenu des chiffres significatifs de l’enquête "l’enfant doit être considéré comme un touriste à part entière d’autant plus qu’il est le client de demain". Autour de la table se cotoyaient les maires de Châtel Philippe Thoule, La Chapelle d’Abondance Bernard Maxit, d’Abondance Serge Cettour-Meunier, les représentants des offices de tourisme, les propriétaires des centres de vacances, le syndicat intercommunal que préside Maurice David Rogeat entouré de ses collaboratrices, les écoles de skis, les transports Gagneux, les moniteurs et spécialistes des activités de loisirs etc.. Un échange constructif entre eux s’est installé, de nombreuses suggestions ont été formulées dans le but d’améliorer l’accueil ; des idées de travail en commun furent avancées ; elles pourraient donner lieu à un second volet intitulé "bienvenue les enfants en Vallée d’Abondance". Les centres de vacances c’est aussi 97 145 euros de taxes professionnelles, 24 493€ de taxes de séjours comptabilisés pour les trois communes, ils sont créateurs d’emplois : 272 dont 126 l’hiver, 105 l’été, 41 en inter saison et 118 sont permanents. Et, pour le commerce local, les boutiques de souvenirs, cette clientèle est loin d’être négligeable. Les lieux d’activités culturelles : Maison du Val, le cloître, le musée du ski, les expositions à la Maison des Soeurs, c’est une retombée de 7 millions d’euros sur les trois villages. Le syndicat intercommunal s’est engagé sur un travail de réflexions afin de percevoir un meilleurs accueil des jeunes, dont la fréquentation est en baisse et il est temps de s’inscrire vers de nouveaux projets. Des séances de travail devront être menées en continuité des premières analyses effectuées.