L’école militaire de haute-montagne en formation dans la vallée

samedi 5 mars 2005.
 

Créée en 1932 l’école militaire de haute-montagne basée à Chamonix dépendant de l’Armée de Terre vient d’installer au gymnase intercommunal d’Abondance pour trois jours une unité de formation sous les ordres du major Jasmin Lardy ; de quatorze cadres de la brigade de haute-montagne appartenant aux unités de Gap, Grenoble, Saint-Christole (Vaucluse), Chambéry, Annecy, Bourg-Saint-Maurice, puis des personnels militaires du régiment étrangers de génie de Saint-Christole. Ces militaires, aux grades de sous-officiers, de sergents à adjudants chefs, viennent suivre un stage de perfectionnement de haute-montagne qui doit leur permettre de conduire et commander un détachement en haute-montagne. Les sommets d’Autigny, de la pointe de la Croix, furent atteints par les différentes unités, sous le contrôle des formateurs de l’école militaire, afin d’évaluer les comportements au commandement des stagiaires, du suivi pédagogique sur le terrain. Les conditions météorologiques loin de celles d’une promenade touristique permettaient de tester aussi la résistance des hommes qui sont habitués des départs en missions par tous les temps, tout en veillant à ne pas dépasser les limites de sécurité. Les chefs de détachement partent cinq semaines en formation : deux de raid, une pour la conduite des troupes, et trois autres sur des spécifications de la topographie, le commandement, l’auto sauvetage en crevasse, les déplacements sur les zones de glaciers etc... Les formateurs de l’école désignent les missions et au retour de celles-ci avec l’encadrement évaluent les comportements des stagiaires. Au total soixante cinq militaires étaient engagés dans cette opération de formation en vallée d’Abondance avec neige, vent, froid, le site opérationnel change de lieu chaque année.

(JPEG)