Le patrimoine sera t’il l’avenir de la station d’Abondance ?

vendredi 25 février 2005.
 

Le conseil général apporte un soutien fort à de nouvelles perspectives

C’est une importante réunion qui vient de se tenir à Abondance, chef-lieu du canton de la Vallée à l’initiative de la commission culture et patrimoine du Conseil Général. Cette rencontre de travail, outre la visite du cloître de l’abbaye, avait pour but d’étudier les perspectives de développement , en partenariat avec la direction régionale des affaires culturelles, la mairie d’Abondance, et le conseil général afin d’optimiser la restauration du site. L’accueil était assuré par Christiane Vincent-Genod, conseillère déléguée à la culture. D’emblée Denis Bouchet conseiller général vice-président chargé du tourisme et de la montagne devait déclarer « Abondance est l’un des plus beaux villages de l’arc alpin, dont l’activité des remontées mécaniques est compromise. Il est donc important de penser à une diversification de l’offre à repositionner la commune sur d’autres activités. Or ce bourg possède de forts atouts dans le domaine du patrimoine, terme qui dépasse la simple notion de « culture », même si l’abbaye est un point phare ». Dominique Puthod vice-président du conseil général chargé de la culture intervient : « Le patrimoine et surtout l’abbaye peuvent être au centre de cette action de diversification. Mais il ne faut pas présenter en opposition ski et culture. La station sera soutenue tant que possible et en parallèle, il faut développer de nouvelles activités ».

Trois bâtiments de référence

Il rappela la participation du conseil général aux travaux de restauration de l’abbaye, qui s’élève à 416 000 € depuis 1996 et que celui-ci est prêt à poursuivre son aide notamment en direction de la mise en valeur des collections d’art sacré, à condition que les problèmes de propriété des objets soient réglés. Jean-François Grange architecte en chef des monuments historiques devait faire une présentation synthétique de l’étude réalisée pour aboutir au schéma directeur, une étude qui réfléchit à l’avenir de plusieurs bâtiments communaux, dans le cadre du label pays d’art et d’histoire obtenu par la vallée en 1993 ; l’étude a mise en évidence trois bâtiments principaux : l’abbaye, l’ancienne gendarmerie et la ferme d’Offaz. L’abbaye : l’étude propose , entre autres, l’aménagement de plusieurs salles pour présenter les collections d’art sacré et l’utilisation des espaces libérés par le départ de la mairie pour des salles de formation, des ateliers du patrimoine, l’ancienne gendarmerie rénovée pourrait accueillir les services de la mairie. La municipalité est en train de finaliser son plan de financement des travaux. « La ferme d’Offaz, si son état nécessite des travaux, elle mérite d’être conservée et pourrait accueillir une salle polyvalente (répétition de l’école de musique, spectacles, conférences) » annonce l’architecte en chef. Le conseiller général du canton Pascal Bel demande si la commune d’Abondance est partie prenante dans la sauvegarde de son patrimoine.

Une volonté communale de protection du patrimoine, mais...

Et Christiane Vincent-Genod de répondre « la commune a une volonté de protection quand celle-ci est possible mais souhaiterait que cette prise de conscience et cette détermination dépasse l’échelle communale. Dans la cadre du Pays d’Art et d’histoire, une consultante architecturale va être mise en place dès 2005 afin de sensibiliser les habitants ». Dominique Puthod pose deux questions : quelles aides financières sont mobilisables ? qui est porteur du projet ? Il apporte les réponses suivantes « Le conseil général est prêt à soutenir la mise en œuvre du schéma directeur, sur les crédits culture en liaison avec l’état et peut également mobiliser des crédits cantonalisés. Le conseil général peut apporter un soutien technique, participer à un comité de pilotage, mais la maîtrise d’ouvrage doit être locale : le pays d’art et d’histoire et donc le syndicat intercommunal semble être le cadre le plus approprié ». Les différents partenaires dont Marie Bardissa conservateur régional des monuments historiques, Pascal Curat ingénieur du patrimoine, François Deschamps directeur des affaires culturelles, Joël Baud-Grasset président de la commission culture et patrimoine du conseil général, Véronique Grimbert coordinatrice tourisme au syndicat, les élus locaux, participent à enrichir le débat pour donner plus de force au projet d’une mise en valeur du patrimoine local.

(JPEG)
(JPEG)