Le projet d’aménagement du centre du village présenté à la population

lundi 21 février 2005.
 

Les priorités : gérer les stationnements, l’accessibilité au parking, marquer un cœur de village, améliorer la circulation

C’est en présence d’une cinquantaine de personnes, résidents, commerçants, propriétaires, habitants, que le maire Philippe Thoule, présenta le projet de requalification du centre du village, partie située entre la maison Châtelane et la pharmacie suite à la décision du conseil municipal de mai dernier de lancer trois maîtrises d’œuvres : les aménagement du centre, des trottoirs et la liaison du Petit-Châtel au Roitet. Le maire devait définir le pourquoi du projet qui tentera à améliorer les trois points noirs du centre qui sont les carrefours devant l’office du tourisme, celui devant l’hôtel le Lion d’Or vers Petit-Châtel et l’entrée du parking souterrain. Les problèmes majeurs de l’hiver connus de tous furent à nouveau évoqués : l’entrée du parking invisible, le flux piétonnier qu’il convient de prendre en compte, les voies trop larges et la vitesse excessive. Les représentants du cabinet ingénierie Huguet de Findrol à Fillinges, à l’aide de documents informatiques projetés sur écran, devaient définir les différentes phases du projet comprenant : le carrefour « plateau giratoire » d’entrée de commune vers la route de la Béchine et l’espace vert récemment réalisé, le recalibrage de la route départementale jusqu’au droit de la gare routière actuelle et jusqu’au pied de l’église, l’aménagement d’une voie d’insertion à droite pour l’accès au parking souterrain et l’aménagement d’une avancée en superstructure de l’entrée. Le début des travaux est envisagé pour le 20 août prochain avec une livraison de l’accès au parking au 20 novembre, les aménagements seront terminés pour juin 2006. Coût estimé à 425 000 € TTC. La seconde phase comprendra la création de la place centrale et de la rue commerçante avec un recalibrage de la route départementale au droit de l’église avec sécurisation du carrefour ainsi qu’un ensemble d’aménagements paysagers devant la mairie. Estimation 910 000 €, période de travaux prévue sur un an à compter du 20 août 2006.

Un chantier qui va s’étaler sur 4 ans

Il s’agit d’une tranche importante avec abaissement du carrefour, création d’un escalier piétons et des travaux de voirie de la place centrale. Les livraisons sont envisagées entre juin pour l’ensemble autour de la mairie et décembre 2007 pour la route haute et basse. Viendra ensuite la troisième qui sera la création de la place de l’office du tourisme, un aménagement qui comporte essentiellement des travaux de voirie sur route départementale. Compte tenu des difficultés à venir de phasage et de l’importance de fluidifier ce carrefour l’hiver cette phase sera entreprise avec la précédente ; début des travaux 20 août 2007, avec une mise en service du nouveau carrefour à Noël 2007, dépense estimée à 550 000 € TTC. Après avoir répondu aux nombreuses questions pendant l’exposé, le maire invita l’assistance à s’exprimer sur le projet. « Vue le contexte actuel on ne peut pas faire de miracle » dira d’emblée un entrepreneur de la station et d’ajouter « mais il y aura des aménagements à apporter » ; il suggère entre autre des mobiliers pour accueillir les containers. Dans l’assistance l’inquiétude vient surtout que les études ont été faites sur une période d’été alors que la station l’hiver est totalement différente. « Nous voulons un centre de village où le piéton peut circuler normalement, est-ce que l’on veut que la voiture se porte bien, au détriment des piétons » entendra t’on au regard de certains questions de la salle. « Nous essayons de faire le meilleur choix » ajoutera le maire et ajouta « je pensais avoir plus de suggestions de votre part, en vous écoutant ce projet semble faire l’unanimité ». Il s’agit d’un vaste chantier qui va s’étaler sur 4 ans, pour un coût global 1 5000 000 € ht, mais aussi qui va changer de nombreuses habitudes, dont les stationnements anarchiques. En tout état de cause il y a urgence de faire quelque chose et tout le monde est d’accord là-dessus.