Concert de qualité avec l’orchestre Lémanique Philidor

samedi 3 août 2002.
 
C’est en septembre dernier que s’est constitué l’ensemble Lémanique Philidor et depuis les membres, avec passion, se sont donné pour objectif de répéter afin de pouvoir se présenter en concert pour l’été ; le pari est gagné puisque depuis quelques jours ils se produisent dans les différents lieux de la région : samedi soir pour leur troisième prestation ils étaient en l’Abbatiale d’Abondance. Trois trompettes : Martial Cottet-Dumoulin, un enseignant depuis 1991 aux écoles de musiques d’Evian, Thonon-lès-Bains, et de la Vallée d’Aulp, directeur de l’école de musique de Saint-Jean d’Aulp où il dirige par ailleurs un Brass-Band depuis 1994, Jean-François Michel devint trompette solo de l’orchestre philharmonique de Munich en 1976 et jusqu’en 1996, professeur des conservatoires de Fribourg, Lausanne, Genève, il est reconnu comme un éminent compositeur pour ensemble, il a pour projet d’enrichir le répertoire pour cuivres, Martial Renard ce premier prix de trompette de l’Arc Alpin dirige depuis 1997 le centre pratique musicale de Thônes, il tient également la baguette devant l’harmonie d’Evian les Bains, l’ensemble vocal de Thônes et l’ensemble des rencontres Européennes entre Montpellier, Heidelberg, Cambridge, il est le créateur du festival les Vocales de Thônes qui connaît un succès grandissant, enfin le quatrième homme Jean-Marie Reboul ce spécialiste dans l’accompagnement de concerts de chanteurs, classiques et concours internationaux est aussi professeur et pianiste accompagnateur à ‘école de musique d’Evian. Devant un public acquis, dissimulé derrière les colonnes de l’Abbatiale, les trois trompettistes interprétèrent "Fanfare Dor St Edmundsbury". La fabuleuse résonance du lieu était un régal et d’emblée le public fut généreux en applaudissements, puis ce fut " Providebam Dominum" pour trois trompettes et orgue. La soirée fut de qualité à l’image de ces enseignants professionnels, formateurs de tant de jeunes, qui se produisent par amour de la musique. Une fois de plus l’Abbatiale d’Abondance s’est révélée comme un lieu d’accueil de la culture musicale.